Accueil du site > Actualité > Actualité > Un centre de formation pour les besoins de la nouvelle unité de (...)

Emin Auto - JAC : Un centre de formation pour les besoins de la nouvelle unité de montage

Publié le dimanche 17 janvier 2016 à 07:48, par APS

L’ouverture d’un centre de formation professionnelle pour les besoins de la future unité de montage de véhicules utilitaires de Tamazoura, a été proposée aux autorités de la wilaya d’Aïn Témouchent, a-t-on appris samedi auprès du directeur de la formation et de l’enseignement professionnels.

L’ancienne brigade de la Garde communale à Tamazoura est suggérée pour créer ce centre qui aura pour mission de dispenser plusieurs spécialités en relation avec l’industrie automobile, a indiqué M. Mostefaoui Kouider.

Il est question, entre autres, de formation en mécanique automobile, en électricité automobile, en tôlerie et en électronique. Des spécialités qui répondront aux besoins de la future unité de montage de la SARL algéro-turque "Emin Auto", au niveau de la zone industrielle de Tamazoura, a-t-il souligné.

Les stagiaires, qui seront formés sur place, constitueront une main-d’œuvre adéquate pour cette unité, laquelle aura besoin, à ses débuts, de 270 ouvriers, selon le chef du projet.

Cette proposition d’un CFPA est à l’étude au niveau de la wilaya, a-t-on fait savoir, rappelant que la wilaya d’Aïn Témouchentt avait proposé, en 2014 à la commission d’arbitrage du ministère des Finances, la réalisation d’un centre de formation professionnelle à Tamazoura, commune frontalière avec la wilaya d’Oran, pour les besoins en main-d’œuvre spécialisée de l’usine "Renault Algérie" de Oued Tlelat.

La direction de la formation et de l’enseignement professionnels attend toujours la réponse du ministère des Finances, a affirmé M. Mostefaoui.

Le protocole d’accord entre la SARL "Emin Auto" et le partenaire chinois "JAC" pour la réalisation d’une unité de montage de véhicules utilitaires au niveau de la nouvelle zone industrielle de Tamazoura a été signé, le 7 janvier dernier à Alger.

Cette unité, qui sera implantée sur une superficie de 34 hectares, sera réalisée dans un délai de quinze mois pour un investissement de 8,243 milliards de dinars dont 5,4 milliards DA pour l’unité de montage.

Elle générera 270 postes d’emploi à son début d’activité, pour passer à 450 postes durant sa cinquième année de production.

Au début, cette chaîne de montage produira 10.000 véhicules utilitaires/an, soit huit pour cent (8 %) de sa capacité globale, qui passera à 80 % durant la 10ème année, soit 100.000 véhicules/an.

Répondre à cet article