Accueil du site > Actualité > Actualité > Trois des cinq téléphériques d’Alger subissent des opérations (...)

Transport urbain : Trois des cinq téléphériques d’Alger subissent des opérations d’entretien

Publié le lundi 11 juillet 2016 à 08:15, par APS

Les télécabines de Oued Koreiche, du Palais de la culture et de Notre Dame d’Afrique subissent des opérations d’entretien et de grande maintenance tandis que celles de Riadh El Feth et d’El Madania sont fonctionnelles, a indiqué samedi à l’APS, un responsable des téléphériques de la wilaya d’Alger.

La télécabine de Oued Koreiche sera fermée "du 11 au 25 juillet alors que depuis juin dernier, les deux téléphériques du Palais de la culture et de Notre Dame d’Afrique ont commencé à subir des opérations de grande maintenance", a précisé le directeur technique des téléphériques de la wilaya d’Alger auprès de l’Entreprise de transport algérien par câbles (ETAC), Boumediène Larbi.

"La télécabine de Oued Koreiche sera fermée pour subir une opération de raccourcissement du câble porteur tracteur après deux ans d’exploitation", a ajouté le directeur technique qui a rappelé que depuis juin dernier, les deux téléphériques du Palais de la culture et de Notre Dame d’Afrique sont aussi fermées pour subir des opérations de grande maintenance.

Concernant la télécabine de Oued Koreiche, "l’objectif de cette opération est le raccourcissement du câble pour le remettre à sa position normale d’exploitation conformément aux normes de sécurité", a expliqué la même source.

Elle sera à nouveau à la disposition des usagers dès la fin des travaux aux horaires habituels, suite à l’obtention d’un certificat d’exploitation du ministère des Transports, assure le même responsable de l’ETAC.

Avant la remise en exploitation de l’ensemble des appareils, des essais de réception seront faits à charge maximum par Verital, organisme responsable du contrôle de sécurité et technique, et ce dans le respect des règlements en vigueur afin d’offrir une prestation fiable aux usagers, ajoute-t-il.

Il s’agit de contrôler les structures de ces installations selon les normes internationales de sécurité, à savoir le contrôle et la rénovation des cabines et des éléments électriques, automatiques en plus de la réhabilitation des bâtiments, a expliqué le responsable de l’ETAC.

En raison de leur ampleur, les opérations d’entretien des téléphériques de Notre Dame d’Afrique et du Palais de la culture connaitront près de six (6) mois d’interruption.

Le téléphérique du Palais de la culture sera rouvert à la fin de 2016 et celui de Notre Dame d’Afrique, qui avait été mis hors service depuis deux ans, reprendra le service au cours du premier trimestre de l’année 2017.

Pour rappel, des travaux de réinstallation des cabines des deux téléphériques de Riadh El Feth et d’El Madania avaient été effectués en mai et juin derniers. Des travaux de "rafraîchissement et de maintenance" des téléphériques d’Alger ont été lancées août 2015 et se poursuivront jusqu’en 2016 pour garantir la sécurité des usagers et des employés, avait indiqué en septembre dernier le directeur général de l’ETAC, Wissam El Moukahal.

"Nous avons un programme de maintenance préventive des téléphériques d’Alger, engagé depuis août 2015", a-t-il souligné en indiquant que "nous avons aussi entamé des travaux de rafraîchissement et de maintenance de routine", avait-il souligné.

L’ETAC est une entreprise chargée de l’exploitation et de la maintenance des installations de transport par câble ainsi que de l’étude et de la réalisation des systèmes de transport par câble.

Le transport par câbles à Alger assure le déplacement de près de 4 millions de passagers par an.

Répondre à cet article