Accueil du site > Actualité > Actualité > Toyota compte reprendre ses essais prochainement

Conduite autonome : Toyota compte reprendre ses essais prochainement

Publié le jeudi 22 mars 2018 à 14:35, par AFP

Toyota, qui a décidé de suspendre ses essais de véhicules autonomes après l’accident d’Uber qui a coûté la vie à une piétonne aux Etats-Unis, a indiqué qu’il comptait reprendre prochainement ses tests.

« Nous surveillons la situation et prévoyons de les reprendre au moment opportun », a précisé un porte-parole. « Nous ne pouvons spéculer sur les causes de l’accident ou ses implications sur l’avenir de la conduite autonome », a ajouté le groupe, mais, « parce que nous avons le sentiment que l’accident peut avoir un effet émotionnel sur ses conducteurs, il a été décidé de cesser temporairement nos essais les plus avancés sur les routes publiques ».

Ces tests se déroulent sur des routes publiques au Japon et aux Etats-Unis (Californie et Michigan), en présence d’un chauffeur (passif) pour des raisons de sécurité, conformément à la loi. Le constructeur poursuit en revanche ses essais de conduite semi-autonome, avec un conducteur ayant le contrôle du véhicule à tout moment.

Toyota a formé l’an dernier un consortium avec plusieurs groupes, notamment avec son compatriote NTT Docomo, le Suédois Ericsson et l’Aaméricain Intel, pour doper ses capacités informatiques existantes en vue de l’essor des voitures autonomes. Il s’est aussi associé début mars avec deux importants équipementiers japonais, Denso et Aisin Seiki, dans une coentreprise baptisée Toyota Research Institute Advanced Development (TRI-AD) destinée à développer des logiciels, avec à la clé un investissement de plus de 300 milliards de yens (2,3 milliards d’euros

Répondre à cet article