Accueil du site > Essais > Technologique et personnalisable, en attendant le renouveau

Essai Ibiza Facelift II : Technologique et personnalisable, en attendant le renouveau

13 commentaires

Publié le mardi 14 juillet 2015 à 17:39, par Khaled A.

Dévoilée officiellement le 7 mai dernier, la Seat Ibiza facelift II se prête au jeu du test-drive pour faire découvrir ses nouveaux atouts, en attendant l’arrivée d’une nouvelle génération en 2017.

Véhicule phare de la marque Seat et enregistrant encore des chiffres de ventes plus que satisfaisants, étonnants même au bout de 8 ans de vie et un restylage en 2012, l’Ibiza de quatrième génération doit encore batailler deux années supplémentaires dans son segment avant de tirer sa révérence. Une mission qui s’annonce délicate devant le renouvellement de la concurrence, telle que la Renault Clio, l’Opel Corsa, la Peugeot 208 et autres Skoda Fabia, pour ne citer que celles-là. Des nouveautés qui n’ont pas réussi à pousser les décideurs du propriétaire Volkswagen à offrir une nouvelle génération au plus gros succès de Seat, estimant qu’« il y avait peu de choses à optimiser au design extérieur de l’Ibiza, extrêmement bien perçu par les consommateurs et restant la principale raison d’achat ».

C’est donc des changements extérieurs des plus subtiles que Seat offre à sa cible avec des évolutions sur les nouveaux projecteurs à feux de jour à LED, de nouvelles jantes de 16 et 17 pouces, et c’est pour cela que Seat fera la part belle à la personnalisation avec l’apparition des packs couleur, optionnels à l’intérieur d’abord, avec les aérateurs et la branche inférieure du volant qui pourront recevoir des coloris. Bismuth pour une nuance marron et Velvet et ses tons violets. La FR gardera le rouge. L’animation couleur se retrouvera également sur le levier de vitesse et sur les sièges, en bandes colorées.

La finition Connect, dont la partie multimédia a été conçue en collaboration avec Samsung, recevra quant à elle des inserts de couleur bleue. On notera l’apparition de plastique mousseux sur la partie frontale de la planche de bord. De l’extérieur, ce sont les coques des rétroviseurs, les jantes et le détourage de la calandre qui reçoivent les coloris de la personnalisation. De ce côté-là, on retrouvera les Velvet et Bismuth en plus des traditionnels blanc, noir et gris titane. La finition FR aura droit, comme nous venons de l’indiquer, au rouge. Ces mêmes coloris se retrouveront également sur les jantes en alliage, lesquelles, en option, seront bi-ton. Des idées qui s’ajoutent à la montée en gamme en qualité comme ce qu’offre la grande sœur Leon, dont se sont inspirés les ingénieurs de Seat puisque le volant, la planche de bord, la qualité des matériaux et de l’assemblage confirment la « Leonisation » de l’Ibiza, pour reprendre les termes d’Antonio Valdevieso, responsable de la communication produit.

Réponse technologique

L’absence d’offre technologique est devenue un « fardeau » avec le temps pour la Seat Ibiza, point que les ingénieurs viennent d’effacer en mettant au goût du jour l’offre infotainment de la sous-compacte ibérique. La marque Catalane intègre, dans cette Ibiza revisitée, la seconde génération de son système d’infotainment Easy Connect. Le nouveau système multimédia « View Plus » (pouvant inclure la navigation) peut être amélioré grâce à la fonction Full Link qui permet une intégration parfaite du smartphone dans le système d’infotainment. Grâce au Full Link, les fonctions du téléphone mobile et de nombreuses applications peuvent être utilisées dans le véhicule. Seat a également développé sa propre application pour Full Link : Seat DriveApp. La connexion Full Link permet aux conducteurs d’être toujours connectés quel que soit le smartphone utilisé et tout en gardant leur attention fixée sur la route. C’est dans cette optique que Seat a annoncé son partenariat avec Samsung afin de développer des technologies connectées sur l’ensemble de sa gamme. Une application qui s’est révélée réticente sur notre voiture d’essai puisqu’elle refusait de se lancer malgré plusieurs tentatives.

Le système d’infodivertissement peut capter la radio numérique et lire de la musique à partir d’un iPod ou d’un smartphone via un port USB ou Bluetooth qui, combiné au Seat Sound System, offre un son de qualité. La commande vocale est intégrée dans le système multimédia « View Plus ».

Le système de navigation intégré affiche, pour sa part, un temps de retard à l’usage qui demande à bien anticiper les informations GPS, et il a fallu quelques changements de directions ratés pour enfin mieux gérer les informations. L’Ibiza enregistre également l’arrivée de nouveaux équipements d’aide à la conduite, comme le détecteur de somnolence au volant et un système de freinage semi-automatique.

Vie à bord

La Seat Ibiza FR est la première finition qui s’offre à nous dans les rues de Barcelone, et dès l’ouverture de la portière, la montée en gamme se fait sentir avec cette planche de bord horizontale qui dégage une bonne qualité perçue, aussi bien visuelle qu’au toucher avec cette partie haute de la planche de bord en plastique mou, contrastant avec la dureté de l’ancienne mouture, tandis que les touches rouges (autour des aérateurs, au niveau du volant ainsi que les surpiqûres...) apportent de la « chaleur » au classicisme allemand, pour ne pas dire l’austérité allemande. Les sièges de l’Ibiza FR sont bien enveloppants et l’ensemble des instruments de conduite tombent facilement sous la main si ce n’est cet accoudoir central qui est un poil trop long, gênant au moment de jouer avec le levier ou pour accéder au frein à main.

Si l’Ibiza se montre accueillante, par contre elle manque de rangements, comme au niveau de ses portes arrière dépourvues de vide-poches, outre l’absence de rangement pour le smartphone personnel, l’espace dévolu étant occupé par le Samsung accompagnant le véhicule. Pire encore, l’accès à cet espace est compliqué quand on met des bouteilles d’eau dans les réceptacles dédiés. Heureusement que le coffre de la petite ibérique se montre honorable en offrant 284 litres, et 292 en 5 portes.

1.4 TSi ACT 150ch et 1.0 TSi 110 ch au programme

La prise de contact avec l’Ibiza FR se fait à un rythme assez sage, les policiers à Barcelone étant omniprésents, de quoi jouer au chat et à la souris, mais le 1.4 150 ch TSi ACT (Active Cylinder Technology) se montre disponible à la moindre petite sollicitation durant les moment de "répit" . Disponible en option, le Seat Drive Profile s’adapte aux souhaits de conduite, permettant de choisir entre Confort ou Sport. Et c’est au niveau de la direction, trop légère en mode confort, que le profil Sport a le plus d’impact en la rendant plus précise et directe. Les ressorts, amortisseurs et barre stabilisatrice ayant subi un nouveau réglage complet, la suspension se montre plus ferme pour mieux attaquer les virages qui nous mènent vers les hauteurs de Barcelone, nous offrant la possibilité de tester un freinage qui ne manque pas de mordant. Toujours aussi agile, plaisante à conduire et nerveuse, voici les enseignements tirés de la virée dans l’arrière-pays Catalan.

Nous abandonnons la FR pour une Ibiza Style animée par le nouveau 1.0 TSi 110 ch, disponible sur Volkswagen et Skoda, et qui au-delà d’une légère latence à l’accélération du bloc suralimenté, il s’est montré souple et agréable, la disponibilité du couple maxi dès 1 500 tr/mn permettant de mouvoir les 1 100 kg de l’Ibiza sans soucis. Normes de dépollution obligent, l’Ibiza offre un étagement trop long de la boîte, mais sans vraiment souffrir sur les longs trajets, se permettant même un 6 l/100 km annoncé mais que notre conduite, plus brusque, n’a pu confirmer lors de cette prise de contact. Reste que contrairement à la version FR ou la suspension ferme se laissait apprécier pour la conduite sportive, sur notre Style 3 cylindres à l’orientation plus sage, elle demeure un peu sèche, dégradant du coup le confort des sièges déja juste suffisant . Elle confirmera néanmoins son agilité aussi bien en ville (à souligner la discrétion de fonctionnement du Stop&Start) que sur les portions d’autoroutes entourant la ville.

Bilan

Pour sa fin de vie, la Seat Ibiza s’offre de nouveaux atouts pouvant largement lui permettre de tenir la cadence, avec un compromis équipements/tarifs des plus attractifs sur certains marchés… En sera-t-il ainsi chez nous ?

Réponse au mois de septembre avec le lancement par SOVAC de la Seat Ibiza facelift II.

Portfolio

Lire également

Vos commentaires

  • ]Le 14 juillet 2015 à 18:12[, par Linea R

    Merci pour le test , mais qui nous apprend rien de plus par rapport aux tests fait deja par la press international, je ne vois pas pourquoi vous testez des modèles non commercialisé chez nous ( 150 act , et tsi 110 !!) , mais je conçois que vous etes lu mondialement , mais je pense que nous algériens on est majoritaire et on aurait voulu avoir des infos sur la motorisation, commercialisé chez nous surtout pour un simple restylage !

  • ]Le 14 juillet 2015 à 18:15[, par mgm22dz

    Salam,
    Très bel essai,
    Reste a savoir que va t’on avoir comme motorisation pour notre marché,
    Sinon pour ma part je trouve que le 1.0 TSI fera l’affaire chez nous.

  • ]Le 14 juillet 2015 à 18:39[, par bilel23

    Surement elle sera commercialisé avec le nouveau 1.6 MPI 90 ch , comme ces cousines .

  • ]Le 14 juillet 2015 à 18:55[, par Khaled A.

    @Linea : Lors des essais internationaux les motorisations sont imposés par le constructeur et c’est en général les nouveaux moteurs qui sont à la disposition des journalistes. ;)

    C’est pour ça que des test-drive sont à nouveau organisé en Algérie chez certains. D’autres les mettent en essaid libres...enfin t’en a qui impose des conditions draconniennes (stationnement dans un garage, entière responsabilité du journaliste en cas d’accident meme s’il n’est pas fautif....

  • ]Le 14 juillet 2015 à 18:57[, par Khaled A.

    Autre chose : la motorisation a été annoncé au mois de juin sur nos colonnes (cliquez sur la dernière phrase en rouge pour y acceder)

  • ]Le 14 juillet 2015 à 21:15[, par oussamacena

    on change pas une équipe qui gagne.c’est le cas de cette ibiza restylée.la seule vrais nouveauté c’est l’arrivée du moteur 3 cylindres 110ch

  • ]Le 15 juillet 2015 à 00:22[, par mgm22dz

    D’ici 2017 on patientera pour connaitre la nouvelle génération qui aura pour mission la relève de l’Ibiza.
    Des infos coté motorisation ou pas encore ?

  • ]Le 15 juillet 2015 à 01:23[, par Khaled A.

    Motorisation : http://www.autoalgerie.com/l-ibiza-...

    Saha shorkom

  • ]Le 15 juillet 2015 à 10:20[, par finswimmer

    Bravo pour la premiere des Videos d’autoalgerie.tv. maintenant il va falloir entendre plus ta voix et avoir un vrai generique autoalgerie :P

  • ]Le 15 juillet 2015 à 11:09[, par Flat4

    @ finswimmer :Ah non ce n’est pas la toute première ;)

    Voici leur chaîne Youtube

    Mais bon y a encore du boulot pour développer ce volet

  • ]Le 15 juillet 2015 à 12:11[, par berkane mohamed

    un essai de pro des très belle photo et trois fois bravo pour cette video exclusive autoalgerie c sa qui manque dans ce site je suis sur que dans 3ans a venir vous deviendrez parmi les meilleur
    pour cette ibiza je ne suis d accort pour la nom facelift puisque Les changements opérés touchent essentiellement la motorisation et les équipements donc je prefaire une ibiza amélioré ou qlq chose comme ça en attendant la vrais nouvelle en 2016 ou 2017

  • ]Le 15 juillet 2015 à 12:30[, par finswimmer

    ok mon erreur...vue que j’aime pas trop lire j’attendais les comments sur la video...lol
    mais bon merci pour le lien :P

  • ]Le 15 juillet 2015 à 14:32[, par mizand

    @finswimmer
    oui la chaîne existe depuis un bon moment, il y a même des reportages sur la sécurité routière dont notre préférée (tellement mémorable qu’on ne peut cesser de la rediffuser) contre la vitesse au volant réalisé par Dalil dont voici la vidéo https://www.youtube.com/watch?v=8l-...
    :’-)):->:’-))