Accueil du site > Actualité > Actualité > Talai satisfait de la cadence de réhabilitation du tronçon autoroutier (...)

Infrastructures routières : Talai satisfait de la cadence de réhabilitation du tronçon autoroutier Bouira-Lakhdaria

1 commentaire

Le ministre du Transport et des Travaux publics, Boudjema Talai, s’est dit mardi "satisfait" du rythme et de la qualité des travaux de mise à niveaux du tronçon autoroutier reliant Lakhdaria à Bouira sur une distance de 33 km, qui sera livré d’ici au mois de janvier, selon les délais accordés aux entreprises réalisatrices.

"Nous avons inspecté quatre chantiers de travaux publics, dont celui de 33 km reliant Lakhdaria à Bouira, nous sommes satisfaits de la cadence ainsi que de la bonne qualité des travaux en cours dont le projet devra être livré d’ici au mois de janvier prochain", a déclaré le ministre lors d’un point de presse tenu en marge de sa visite à Bouira.

Au niveau de ce chantier, auquel une enveloppe financière de 10 milliards de dinars est allouée, les grosses œuvres sont presque achevées malgré la difficulté de la zone qui est de nature glissante notamment au niveau de la pente de Djebahia, où les entreprises réalisatrices travaillent d’arrache-pied pour pouvoir livrer le projet dans les délais.

"Plus de 700 pieux sont en cours d’implantation au niveau de la zone de glissement de Djebahia pour conforter et stabiliser le sol", a expliqué à l’APS le directeur du projet Salaheddine Metiche.

M. Talai a saisi cette occasion pour appeler les entreprises réalisatrices à faire plus d’effort pour achever ces projets, dont aussi le confortement de la chaussée glissante au niveau d’Oued Rekham, avant d’inciter les responsables du secteur à œuvrer de façon à mettre en place un système de contrôle et de surveillance réguliers pour prévenir contre toute menace de glissement que peuvent causer notamment les eaux souterraines.

Le ministre a par ailleurs loué les efforts consentis jusqu’ici par les entreprises algériennes, qui ont tout le savoir-faire et la capacité nécessaire pour réaliser ce genre de projet et ce en collaboration avec quelques société étrangères.

"Ce qui est important c’est de voir nos entreprises algériennes réalisent ce projet et acquièrent en plus de l’expérience avec les autres entreprises impliquées dans ces chantiers", s’est-il réjoui.

Le même responsable a inspecté aussi le projet du dédoublement de la route reliant Bouira à Sour El-Ghouzlane sur une distance de 31 km, en cours de réalisation pour un montant financier de quatre milliards de dinars.

La livraison de ce projet devra avoir lieu en septembre 2017, a précisé le directeur des travaux publics, M. Younes Bouchekouk.

Ce projet revêt une importance particulière de point de vue économique puisque, une fois achevé, il desservira toute la région sud de la wilaya ainsi que tout le sud du pays, notamment les wilayas de Biskra, de Djelfa et de M’Sila qui sera reliées directement à l’Autoroute Est-Oueste.

Il reliera également la zone industrielle de Sidi Khaled (Oued El-Bardi) ainsi que les autres zones d’activités à l’autoroute Est-Ouest, ce qui pourrait donner une impulsion à l’activité économique dans toute la région du centre du pays, a souligné M. Bouchekouk.

Après avoir visité le projet structurant de l’évitement Est de la ville de Bouira, dont les travaux devront être réceptionnés d’ici au mois d’août prochain, le ministre précisé à la presse que la pénétrante reliant le port de Béjaïa à l’autoroute Est Ouest au niveau d’Ahnif (Bouira) "sera livrée partiellement en janvier prochain" tout en assurant que les travaux vont "bon train pour que le projet soit livré à cette date".

Vos commentaires

  • ]Le 23 novembre à 13:14[, par berkane mohamed

    est le tronçon Taref / frontière Tunisienne ???? ca fait mal au cœur de voire tous ces pont squelette comme des ruines qui ont avaler plusieurs milliards non fini, un vrais galère les route de el taref dans l été pour les conducteur qui passent leur vacances en Tunis .
    juste une simple explication les amis :
    pourquoi l autoroute est faite jusqu a ouejda malgré que les frontières sont fermè ???????????
    est pourquoi l autoroute de annaba juuuuuuusqu a les frontières tunisienne sont négligé ??????????????

Répondre à cet article