Accueil du site > Actualité > Actualité > Suzuki et Toyota étudient la possibilité d’un partenariat

Industrie Automobile : Suzuki et Toyota étudient la possibilité d’un partenariat

7 commentaires

Publié le vendredi 14 octobre 2016 à 13:10, par Khaled A.

Suzuki Motor Corporation (Suzuki) et Toyota Motor Corporation (Toyota) ont annoncé aujourd’hui que les deux sociétés avaient convenu d’étudier l’éventualité d’un partenariat commercial.

L’environnement qui entoure l’industrie automobile évolue dans une mesure et à une vitesse sans précédent. Aussi, l’industrie doit non seulement se concentrer sur la recherche et le développement automobiles classiques mais également sur les technologies de pointe et du futur dans les domaines tels que l’environnement, la sécurité et les technologies de l’information. En plus de la R&D menée individuellement par chaque société, il est de plus en plus important de collaborer avec d’autres entreprises dans des domaines tels que le développement des infrastructures et l’établissement de nouvelles normes industrielles.

Toyota et Suzuki ont commencé à étudier la possibilité d’un partenariat, avec l’espoir que celui-ci pourrait leur permettre de relever leur défi respectif. Cette discussion repose sur le postulat de base selon lequel les deux sociétés continueront de se faire concurrence de manière juste et indépendante. Toyota et Suzuki restent également ouvertes à des partenariats avec d’autres sociétés, et souhaitent normaliser l’industrie.

Osamu Suzuki, Président de Suzuki, a déclaré : « Toyota est l’entreprise leader de l’industrie et la plus fiable qui travaille activement sur différentes technologies de pointe et du futur. Je suis heureux que Suzuki entame des discussions avec Toyota sur l’éventualité d’un partenariat. J’ai dans un premier temps abordé la question de ce partenariat avec le Président Honorifique de Toyota, Shoichiro Toyoda, et je suis ravi que le Président Akio Toyoda ait également manifesté son intérêt pour ce projet. Nous poursuivrons nos discussions pour assurer l’avenir de Suzuki. »

Akio Toyoda, Président de Toyota, a déclaré quant à lui : « L’environnement entourant l’industrie automobile évoluant considérablement, il nous faut être prêts à répondre à ces évolutions afin de survivre. Outre la R&D menée individuellement, il est essentiel de trouver des partenaires partageant le même objectif et la même passion. Nous serons toujours ouverts à de nouveaux partenariats, lesquels favoriseront la conception de véhicules toujours plus performants et le développement de l’industrie automobile. »

Lire également

Car Of The Year 2017 : Voici les sept finalistes
Toyota Algérie : Contrôle gratuit au goût de rappel
EuroNcap : Le plein d’étoiles pour l’Audi Q2, Ford Edge, Hyundai Ioniq et Suzuki Ignis
Groupe Volkswagen : MOIA, la nouvelle société de services de mobilité du Groupe Volkswagen
Groupe Hasnaoui : Tabco et GHMedia pour le secteur automobile
Renault Algérie Production : 60.000 voitures sortiront d’Oued Tlélat en 2017
Volkswagen : Arteon, le nouveau fastback premium s’annonce (Vidéo)

Vos commentaires

  • ]Le 14 octobre à 18:34[, par Bianconero

    Touts les constructeurs automobiles de nos jours travaillent en collaboration les uns avec les autres, Toyota BMW, Toyota PSA, Nissan Renault, FIAT GM ......

    La collaboration se fais même, avec les universités et centre de formation, afin que chaque constructeur trouve les profils qu’il recherche.

    En Algérie non seulement la recherche est insignifiante, en automobile inexistante et le plus pire de ça c’est que les relation entre les entreprises et l’éducation en générale, est très restreinte a quelque projets de fin d’études insignifiant, que la plupart restent en étude théorique, encre sur papier.

    Aujourd’hui, le monde de l’automobile se dirige d’un pas rapide vers l’énergie renouvelable et non polluante et économique, ainsi qu’au confort de l’être humain en incluant de plus en plus les aides à la conduite, en ayant comme objectifs a moyen-long terme produire des véhicules autonomes.

  • ]Le 14 octobre à 18:55[, par Bianconero

    L’automobile autonome est une technologie de pointe, appeler dans le domaine R&D, ROBOTIQUE MOBILE.

    Le principaux défis que ce veut cette technologie est :

    - Plus d’accidents de voitures, grâce à la rapidité de calcules des calculateurs, leur précision et leur résistances prédéfinis.(Par exemple l’architecture des voitures dans les pays du nord sera encore plus différente que dans notre Sahara par exemple) Puisque les automates sont construit, pour travaillé sur des plages limité pour plusieurs variables.

    - Fluidité des routes, le nombre de voitures augmente d’années en années, Construire plus de route coûte chère, beaucoup d’encombrement proviens de fautes humain liés au non respect du code de la route et de l’incivisme (surtout dans notre pays malheureusement), ainsi que de l’ignorance non négative, comme par exemple, ne pas prévoir que la route qu’on va emprunté est encombré, jusqu’à y être, peut facilement résolu grâce à des systèmes prédictive en fonctions de quelque variables simples.

    - Sécurité, les pouvoir de l’ordre saurons qui est celui qui les a commis (dans le cas du semi-autonome), et ne pas y avoir totalement d’effractions ( dans le cas du totale autonome).

    - Le gain du temps, et d’argent, si les routes sont fluides, les accidents inexistant et les véhicules suffisamment intelligent, pas la peine de chercher a garer un véhicule, il nous dépose et il cherche de lui même ou ce garer, quand en terminé et qu’on veux ce déplacer c’est lui qui viens nous récupéré !!!

  • ]Le 14 octobre à 19:10[, par Bianconero

    Les problèmes que rencontre l’industrie automobile concernant les véhicules autonomes sont :

    - Le coût, beaucoup de technologie embarqué dans une seule voiture, c’est beaucoup d’argent pour les mettre et aussi pour la recherche avant avant de les concevoir, qui va ce répercuter sur les prix.

    - Les lois, en ce moment y a aucune lois ou norme, pour les véhicules autonomes, surtout se qui concerne la responsabilité en cas d’accident !!!

    - La technologie, afin de pouvoir allé vers la voiture-robot (esclave :P), il faut concevoir des systèmes qui pourrons gérer tous les cas de la réalité, et surtout que ces systèmes, garantisse la sécurité, pour les utilisateurs, les piétons et surtout les biens !!!

  • ]Le 14 octobre à 19:25[, par Bianconero

    Je trouve que c’est le moment ou jamais, de lancer une vrais industrie automobile en Algérie et viser le moyen terme, on commence par la recherche et l’étude, afin de pouvoir lancer des vrais voitures MADE IN BLADI, a l’horizon de 2025- 2030, car nous pourrons compéter sur nos énergies renouvelables que je vais étayer.

    Construire un moteur avec des standards anti pollution, et des turbo afin de rattraper le retard c’est impossible, mais migrer, mais faire des véhicules électrique autonome sera vraiment bon pour notre pays imaginer ce que je vais étayer :

    - Des voitures qui sont alimenter par l’électricité.
    - Des pompes à (essence) ou (en fais le plein) charge la batterie.
    - Des stations à (essence )faites qu’avec l’énergie solaire qui nous fournit de l’électricité BATAL, au moins pour DOULA, juste après l’installation des panneaux solaires, qui coûtent rien par rapport au coût d’extraction des hydrocarbures.

    Résument, des voitures qui marche qu’avec un moteur électrique et une batterie alimenter par une électricité renouvelable et gratuite.

    SI NOUS NE FAISONS RIEN CETTE PROCHAINE DéCINIE, NOUS N’ALLONS RIEN FAIRE !!!

  • ]Le 15 octobre à 00:04[, par LRM

    @ Bianconero

    Je suis apprenti-designer-amateur, je depose ou mon cv ?

    Car j’adhere a ton projet :-)):’-)):’-(:-(.

  • ]Le 15 octobre à 09:13[, par The-Farmer

    Bianconero ça me rappel la série Sliders et le voyage dans le temps 😂

  • ]Le 15 octobre à 20:11[, par Bianconero

    Avant tout je m’excuse pour les fautes d’orthographe, de grammaire et de conjugaison, j’avais la haine j’ai écris tous ce qui me passé par la tête et puis je suis allé me coucher, pour ne pas casser le PC.

    @LRM

    Je te conseil mon frère de partir la ou on as besoin de toi, car ici en Algérie le pays qui m’a fais grandir et que j’aime, ceux qui ont le pouvoir ou de l’argent sont pour la plupart des mafieux et BAGARA, la R&D ne les intéressent pas, ils cherchent le gain facile et rapide et tant pis pour l’économie et les citoyens.
    Tous seul c’est difficile de faire avancer les choses, il faut une volonté politique avant tout, et après de l’argent, car la recherche sa coûte vraiment.

    @ The-Farmer

    Je suis sois très jeune, sois très vieux !!! Sliders je connais pas, sinon pour (le voyage dans le temps ) si c’est de Nadine que tu parle je pense que je connais !!!!
    Si tu pense que je suis trop rêveur je te l’accord je suis ingénieur, je me dois de l’être, si tu pense que je regarde trop de science fiction, je pense que je sais faire la part des choses, et vu que je suis dans le domaine, je t’assure que les constructeurs essayent de mener l’automobile vers l’autonome, et vers l’électricité renouvelable (solaire, ou nucléaire)

Répondre à cet article