Accueil du site > Actualité > Actualité > Signature de l’arrêté interministériel du crédit à la (...)

Crédit à la consommation : Signature de l’arrêté interministériel du crédit à la consommation

1 commentaire

Publié le jeudi 31 décembre 2015 à 15:23, par APS

L’arrêté interministériel portant sur les conditions et modalités d’octroi du crédit à la consommation, en prévision de son lancement effectif dès la semaine prochaine selon l’APS, a été signé jeudi à Alger par les ministres, respectivement, du Commerce, des Finances et de l’Industrie et des mines.

Le texte réglementaire composé de cinq (5) articles fixe essentiellement la liste des produits industriels fabriqués ou assemblés localement éligibles au crédit à la consommation.

Cette liste comprend sept (7) catégories de produits tels les voitures, les ordinateurs, les produits électroménagers, les meubles et quelques matériaux de construction.

Intervenant lors la cérémonie de la signature de ce texte, le ministre du Commerce, Bakhti Belaïb, a fait savoir que cette liste de produits "sera étendue en fonction de l’évolution de la sphère de production".

Pour la réinstauration effective de ce type de prêt, le ministre des Finances, Abderrahmane Benkhalfa, a souligné, pour sa part, que ce crédit se voulait non seulement un dispositif de consolidation du pouvoir d’achat des consommateurs mais aussi "une mesure de sauvegarde et d’expansion du produit national".

Il a, cependant, souhaité que les ménages veillent à une gestion "vigilante" et "prudente" de leur budget domestique afin de ne pas se surendetter.

De son côté, le ministre de l’Industrie et des mines, Abdessalam Bouchouareb, a suggéré la mise en place d’un autre dispositif qui permettra de réorienter la consommation de la production locale par les institutions de l’Etat, et ce, afin d’accélérer davantage l’appareil de la production nationale.

Réintroduit par l’article 88 de la loi de finances 2015, ce crédit est destiné exclusivement aux produits fabriqués ou assemblés localement.

Les prêts bancaires peuvent, en fonction du choix de l’emprunteur, couvrir la totalité du prix du produit acquis mais seront assortis de taux d’intérêt non bonifiés.

Les produits éligibles au crédit à la consommation ne sont pas conditionnés par un taux-plancher d’intégration du produit.

Afin de s’assurer de la solvabilité du consommateur-emprunteur, une centrale des risques des entreprises et ménages (CREM) a été mise en place par la Banque d’Algérie.

Cet outil assure une gestion interbancaire des risques de crédits en intégrant dans son système tous les prêts contractés et les données relatives à la clientèle y compris les défauts de paiement.

Les revenus de l’emprunteur devront assurer le remboursement du crédit durant les délais fixés par le décret exécutif relatif au crédit à la consommation, dont la durée est supérieure à trois (3) mois et n’excédant pas les soixante (60) mois.

Gammes de produits éligibles au crédit à la consommation :

Les 7 catégories de produits concernées par le crédit à la consommation sont :

1- Activité de fabrication d’appareils électriques et électroménagers :

Téléviseurs, vidéo, son et mp3, appareils photos et caméscopes, chauffages, climatiseurs, réfrigérateurs, équipements de cuisine domestique, équipements de lavages domestiques et petits électroménagers

2- Activité de fabrication des téléphones, tablettes et smartphones :

Téléphones, téléphones cellulaires et tablettes

3- Activité construction de véhicules automobiles et motocycles de moteurs thermiques : voitures particulières de tourisme et cycles et tricycles à moteur

4- Activité de fabrication de machines de bureau et de traitement de l’information : Ordinateurs, autres équipements informatiques et accessoires

5- Activité de fabrication industrielle d’ensembles d’ameublement en bois à usage domestique : Meubles, ensembles de mobiliers et d’accessoires en bois ou associés à d’autres matières, à usage domestique.

6- Activité des textiles et cuirs : Tissu d’ameublement, tapisserie, moquette et literie

7- Activité des matériaux de construction : céramique et céramique sanitaire.

APS

Vos commentaires

  • ]Le 3 janvier à 09:17[, par blumy31

    Enfin,il était temps,pour mettre fin aux revendeurs.

Répondre à cet article