Accueil du site > Actualité > Actualité > Shell rejoint Ionity

Véhicules électriques : Shell rejoint Ionity

3 commentaires

Publié le mardi 28 novembre 2017 à 08:20, par Khaled A.

Royal Dutch Shell a annoncé lundi avoir signé un partenariat avec plusieurs constructeurs automobiles afin d‘installer des systèmes de recharge ultra-rapide sur les autoroutes en Europe, dont le faible déploiement constitue l’un des plus gros freins au développement des véhicules électriques.

L’accord entre Shell et IONITY - coentreprise constituée entre BMW, Daimler, Ford et Volkswagen- permettra dans un premier temps de déployer des bornes de recharge de forte puissance sur 80 sites autoroutiers d‘ici 2019.

Les géants de l’énergie comme le français Engie et l’allemand E.ON et des startups telles que l’américaine ChargePoint construisent eux aussi des réseaux de recharge en Europe mais Shell estime qu’avec la technologie IONITY, il s‘attaque enfin au problème de la recharge sur de longues distances.

Si les véhicules électriques ne représentent encore qu’une petite fraction du marché automobile mondial, leur rythme de croissance conjugué à des prix pétroliers qui ont fortement baissé avant de remonter un peu actuellement incitent les compagnies pétrolières à réévaluer leurs vieux modèles économiques en faveur de modes de transport plus propres.

Selon les projections les plus audacieuses de Shell, la flotte mondiale de véhicules électriques devrait passer d‘environ 1% du parc automobile actuellement à 10% d‘ici à 2025, se substituant ainsi à une demande représentant dans les 800.000 barils de pétrole par jour.

Selon Shell, avec la technologie IONITY, recharger une voiture dotée d‘une batterie de 350 kilowatts au plus ne prendra que cinq à huit minutes, contre plusieurs heures actuellement.

“Les clients veulent faire de longs trajets dans leurs véhicules électriques et veulent s‘assurer qu’il existe des points fiables, confortables et pratiques pour les recharger rapidement”, a déclaré à Reuters Istvan Kapitany, directeur de la distribution chez Shell.

Les 80 bornes de recharge seront déployées en Belgique, en Grande-Bretagne, en France, aux Pays-Bas, en Autriche, en République tchèque, en Hongrie, en Pologne, en Slovaquie et en Slovénie.

En rajoutant les 20 autres prévues en Allemagne, le quart environ des stations-services de Shell installées le long des autoroutes européennes permettra une recharge électrique de forte puissance d’ici à deux ans, a-t-il ajouté.

Les partenaires d‘IONITY prévoient de construire un réseau européen de 400 bornes de recharge d‘ici à 2020.

Vos commentaires

  • ]Le 28 novembre à 19:57[, par artic

    Ce qui se cache deriere ,et qui va sonner le glas difinitivement pour nous exportateurs petrolier et surtout nous algerien a la poulitique rantiere jusqu`auboutiste , c que c bonhomme sont a deux doits de maitriser la fusion nucleaire a basse temperature et propre (a ne pas confendre avec la fition nucleaire utiliser dans les reacteuers actuelle qui produit des dechees radioactifs dangereux pour des dizaines de milliers d`annes ) , c adire a horizons de 10 ans max ,ils auront de l`electricite a profusion et a de tre tre bas coup , puisque sa source premiere sera de l`eau de mer ,oui je dit bien l`eau de mer ( pas en grande quantite comme on pourer l`imaginer ,non , jsute quelque litre pourons alimenter des villes entiere pendant longtemps , vous vous imaginer . c pour cela qu`il s`oriente tous c dernier temps vers le tout electrique , vous avait remarquer , les emirati comme tant d`autre ont senti le truc et leur emboite le pas c dernier temps .
    nous ont est pas conserner on vie dans une autre galaxie ???

    on aura au plus comme perspectve optimiste qu`a leur exporter des patates et des onillons si des terre fertile ils nous restera pour subsister .

  • ]Le 28 novembre à 21:52[, par fviz

    salut l’ami , votre vision du futur énergétique de la planète est très intéressante mais vous allez un peut vite en besogne , c’est vrai que le pétrole de cette ère américaine a remplacer le charbon de la période victorienne et ça sera surement la fée Electricité qui enterrera le pétrole mais ça prendra plusieurs décennies vu les énormes quantités de pétrole et de gaz de schiste qui subsistes encore sous terre ou sous mer , et les énormes gisements pas encore exploités pour causes techniques par exemple les difficultés a forer dans des profondeurs inatteignables , ou les conditions météorologiques très difficiles dans les mers du nord . cela étant dit ces vrai que l’Europe comme la Russie ou les USA travaillent dur et depuis longtemps pour que la fusion nucléaire soit une alternative a la fission nucléaire mais ils en sont qu’au début de l’aventure , le projet"’ITER" le réacteur européen (tokamak) implanté en France n’entrera en service qu’en 2027 et il ne sera qu’expérimental il ne produira jamais d’electicité commerciale.
    moi je crois que la généralisation de l’emploi de la fusion comme procédé pour produire de l’électricité et pour le siècle prochain ; plus prés de nous , nous assisterons dans les années prochaines a une sorte "d’hybridation" de la production électrique dans les pays riches ou se mêlerons plusieurs procédés , turbine a gaz , barrages , éoliennes , et surtout nucléaire conventionnel "fission" avec de plus en plus de déchets vu l’électrification galopante des voitures et des domiciles a laquelle on est entrain d’assister .

  • ]Le 29 novembre à 08:21[, par artic

    Mon Ami, Vite en besogne , le temps nous le dira . car pour la fusion ,faut ce renseigner un chwiya plus , y`a un nouvel acteur et pas des moindre qui a rjoint la cource ,et il a dors et deja un petit pas d`avence , c bien la corre du sud . bien que les reacteurs experimentaux anglais et americain vienne just de battre de nouveau records de sustentation de plasma ( de l`ordre de quelque dizaines de second , mais sa va aller de plus en plus vite, vous verai bien ).
    vous dite son exploitation sera pour le siecle prochin , moi je dirai que oui mais avec une petite differance ; ca sera surment une autre source d`energie pas encore decouverte ou disant pas encore bien maitriser , car la aussi les recherche vont bon train et tout azimut - la mecanique quantique nous reserve encore bien des surprise -. sans oublier comme vous dite les energie renouvelable conventionnel ( heolien, hydrolic , geothermique, solaire, biologique ......) qui gagneront boucoup en eficassite et en deploiment .

    Maintenant concerant le coneventionnel je veux dire les hydrocarbure meme de chiste ( apple non convensionnel dans le milieu ) bain faut croire qu`ont est deja a la croise des chemins , dans boucoup de payes ,on a deja attint le pic de productions c-a-d que la productions commance a flaichire meme avec l`utilisations de nouvel technologies d`extraction ,et pour les nouvels decouverte ,elle ne serons d`orenavant que minime et tre dificile pratiquement et finacierement a exploiter , et pour nous algerie ,juste pour informations ce fameux Pic , on y est deja - dans 3 ans grand max - .
    pour l`Histoire du chiste ,c tre simple il ne fera pas long feux . et les US en on fait durement l`experience ( les media libre le save ) , ils est tre tre cher a mettre en euvre et cela point de vue technique et financier , en 2015 un baril de chiste revener a 60 $ a etre produit , aujorhui juste impeux moin , a combien vous aller le vendre pour rentrer dans vos fraits ??!!, et les puits de chiste ne produisent pas longtemp ,apres juste une anne ,faut forer encore a cote et user de fracturation lourde , cela sans oublier le coup environnemental aussi tre elever , vous detruirer des espace vierge et vous polurer des quantiter astronomique d`eau qui vous serons bien utiles dans un future proche .
    apre tout cela vous noterer bien pourquoi ils veulent a tout prix nous le refouger pour delocaliser chez nous c nombreux mefaits ,et du meme coup rentabiliser sur notre dos les milliards de dollards investie dedans quasiment a perte ,vue bien sure avec impeux de recule .

Répondre à cet article