Accueil du site > Actualité > Actualité > Seulement 20% du parc passe au SAV des constructeurs

Marché automobile algérien : Seulement 20% du parc passe au SAV des constructeurs

4 commentaires

Publié le mardi 1er mars 2016 à 07:43, par APS

Lors de son intervention à Equip AUTO 2016,, le vice-président de l’Association des concessionnaires automobiles algériens (AC2A), Mourad Oulmi, a tiré la sonnette d’alarme sur la propagation des pièces de rechange contrefaites en Algérie et les préjudices multiformes engendrées.

Selon Mourad Oulmi, les concessionnaires automobiles prennent en charge 20% des véhicules en matière de service après-vente et de pièces de rechange, alors que le reste du parc national est quasi-alimenté par les vendeurs de pièces contrefaites.

Il a alors appelé les importateurs des pièces de rechange authentiques à s’organiser pour éviter que le marché ne soit davantage submergé des pièces contrefaites, tout en mettant en garde que si aucune action de ce genre n’était prise, l’AC2A va agir.

Vos commentaires

  • ]Le 1er mars à 09:47[, par pinkbyou

    c’est normal que les gens partent ailleurs, car beaucoup d’arnaques dans ces pseudo concessionaire dont moi meme j’ai été victime. On m’a mis des plaquettes de freins de Partner dans la 208 et en plus te les payes a prix fort (d’origine !!!).

  • ]Le 1er mars à 11:43[, par Ragnarök

    @pinkbyou : Si les plaquettes sont différentes, elles ne devraient même pas pouvoir être logées à la place des anciennes.
    Partner, 208 ou autre... pas mal de véhicules partagent les mêmes pièces.
    A moins qu’il y a eu un soucis ?

  • ]Le 1er mars à 11:49[, par Ragnarök

    Quant à Oulmi, petit malin, il faut citer les exemples où SOVAC a utilisé des pièces contrefaites.
    Il y a 3 ans, le beau-frère de mon ami a eu un soucis de pompe de direction sur sa Polo. Pris en charge sous garantie... On lui a mis une pièce contrefaite, chez SOVAC bien entendu. Alors ?

    Et puis ducon, ce n’est pas comme-si vos piètres services étaient facturés à leurs justes valeurs, ni les pièces que vous vendez d’ailleurs.

  • ]Le 1er mars à 14:32[, par sid

    Bonjour,

    Vous dites que les concessionnaires automobiles prennent en charge 20% des véhicules, je veux bien vous croire mais NON. d’où vient ce chiffre Mr Oulmi ?

    En plus de nous servir du réchauffé, l’histoire sur la propagation des pièces de rechange contrefaites en Algérie n’est un scoop pour personne.
    Qui a mené l’étude, ou est-ce un chiffre hasardeux sans vrai fondement ?

Répondre à cet article