Accueil du site > Actualité > Actualité > Seat, via Sovac Production, designée pour diriger l’expansion du (...)

Marché automobile mondial : Seat, via Sovac Production, designée pour diriger l’expansion du Groupe Volkswagen en Afrique du Nord

2 commentaires

Publié le vendredi 22 juin 2018 à 10:59, par Khaled A.

Le constructeur espagnol Seat, dont l’usine Sovac Production servira de pilier dans la région, a été désignée par le Groupe Volkswagen pour piloter sa croissance en Afrique du Nord.

C’est ce que rapporte un communiqué du Groupe Volkswagen, précisant que cette décision s’inscrit dans la stratégie du groupe Volkswagen de décentraliser son organisation dans le but de gagner en rapidité et en efficacité. Le constructeur espagnol va maintenant commencer à coordonner la stratégie du groupe des marques sur site dans la région, identifier les synergies et favoriser les partenariats avec d’autres entreprises. Le président de SEAT, Luca de Meo, a souligné que "le groupe Volkswagen a fait confiance à SEAT pour être le leader en Afrique du Nord après le succès remporté en Algérie avec l’usine d’assemblage de Relizane, qui fonctionne actuellement à pleine capacité. Diriger la stratégie du Groupe dans un marché émergent tel que l’Afrique du Nord est une grande responsabilité, et nous sommes pleinement engagés à y parvenir".

Le communiqué rapporte que L’Afrique du Nord est l’une des régions clés de la stratégie de mondialisation de SEAT. L’objectif de l’entreprise est d’accroître sa présence internationale en dehors de l’Europe et de renforcer sa présence sur les cinq continents. L’Algérie joue un rôle essentiel dans cette stratégie car c’est un marché mondial avec l’un des volumes de ventes les plus élevés de SEAT en 2018, avec l’Allemagne, l’Espagne, le Royaume-Uni et la France, et le pays avec le plus grand nombre de livraisons.

Enfin, le Groupe Volkswagen cite l’usine Sovac Production de Relizane comme le pilier de Seat en Afrique du Nord en ayant mené ce projet depuis le début et voir, désormais, sa responsabilité s’est étendue à toute la région. Par ailleurs, l’une des missions de SEAT est de contribuer à la création d’un réseau de fournisseurs pour l’industrie automobile en Algérie, dans le but de développer et d’assembler de nouveaux modèles dans le pays. la région.

Vos commentaires

  • ]Le 22 juin à 11:20[, par VeyronBugatti

    In CHALLAH on va exporter ! Mais à quel prix, vu que en Tunisie et au Maroc les Seat sont nettement moins cher que chez nous !!!

    À moins que seul nous les Algériens seront condamné à payer les voitures au prix fort, voir inaccessible !!!!!!!! Dommage.

  • ]Le 30 juin à 13:02[, par fviz

    salut mon ami , je crois que ce n’est ni plus ni mois que des spéculations entre autres fantasmes concernant un avenir très incertain pour eux , d’abord le clanisme commence a faire rage au seins de la classe dirigeante et en faisant tomber el hamel "une sacrée "3ougda" dans la hiérarchie du régime en dit beaucoup sur l’état des finances algériennes , quand le gâteau ne suffit plus a rassasier les convives autant en éliminer les plus goinfres et el hamel ne sera pas le dernier.
    pourquoi parler d’el hamel ? parce que le problème de l’automobile en Algérie n’a jamais été Economique , la racine du mal est politique , le but de cette junte maléfique a toujours été "L’ISTI3BADE" de la populace en fermant toute les portes qui pourrait conduire un jour a l’emancipation des algériens tout en faisant un max de pognon sur leurs dos.
    tout est cher en Algérie et le prix des voitures et devenu carrément exorbitant depuis qu’on monte des voitures au bled quel ironie du sort !!, ces gens ne veulent pas exporter ils savent qu’ils n’ont aucune chance regardez le camouflet que nous a infliger le Niger ,
    ils veulent bêtement durant ce siècle d’ouverture informatique verrouiller le marcher automobile algérien en le monopolisant selon leurs intérêts pecuniers en s’acoquinant avec des pontes mafieuses du gouvernement algérien cela ne durera qu’un moment et le compte a rebours a déjà commencé , l’instabilité politique conjuguer a la précarité financière des algériens ne ferons q’accelerer le processus.
    beaucoup trop de gens ont goutter au doux parfum du nectar satanique de l’argent facile , de la corruption , du népotisme, de la luxure ...... ils n’y renonceront pas facilement , j’espère de tout cœur que notre sang ne sera pas verser encore une fois mais comme les gens de Seat ont le droit de fantasmer permettez moi d’en faire autant .

Répondre à cet article