Accueil du site > Actualité > Actualité > Saida présente le projet Sealynx Automotive Algeria

Sous-traitance : Saida présente le projet Sealynx Automotive Algeria

Publié le mardi 25 avril 2017 à 21:56, par Khaled A.

Saida, représentant des marques Citroën, DS,Scania et Pirelli en Algérie a présenté à la presse son projet de l’usine "Sealynx Automotive Algeria" qui sera implanté à Oran.

Activant dans le domaine de l’étanchéité (Lécheurs EPDM ou TPE, joints de porte, joints de coffre, systèmes d’étanchéité de Coupé/Cabrio, anti-salissures, joints sous capot, entre portes), Sealynx fait partie du Groupe GMD qui active, à travers 4 pôles, dans la plasturgie, emboutissage et fonderie en plus de l’étanchéité. Parmi les clients de Sealynx on peut citer Peugeot, Renault, Volkswagen, General Motors, Citroën, Dacia et autre McLaren.

Sealynx Automotive Algeria est une joint-venture entre Sealynx International (29%), Famille Taleb (27%), Palapro (24%) et Saida (20%) dont l’usine sera installé à Oran et ce pour être proche des usines des différents constructeurs de la région. Cette unité qui entrera en production d’ici la fin de l’année en cours compte déjà un client avec Renault Algérie Production et sera également l’un des sous-traitants de l’usine PSA mais également les autres usines du pays, a annoncé le DG de Sealynx Automotive Algeria . C’est d’ailleurs le Groupe PSA qui a mis en marche cet investissement en approchant au mois de septembre dernier l’entreprise française afin d’accompagner l’usine d’El Hamoul et implanter ainsi une troisième usine à l’étranger après le Maroc et la Roumanie.

La présentation de ce projet fait ressortir que cette future usine, qui pourra répondre à une demande de 150.000 voitures/an au bout de 3 ans, passera à la fin de l’année,comme l’espère M. Hakim Belaribi (Gérant de Palapro), à sa première étape de production avec un "Atelier de finition localisée" avec une dizaines d’employés avant d’accroitre son rythme dès le premier trimestre 2018 avec la phase "Implantation de finition de nouveaux véhicules" avec un effectif allant de 50 à 75 salariés. Une phase qui durera jusqu’en 2020 donc avec un passage à une nouvelle étape, celle de la "Localisation Extrusion TPE" faisant passer l’unité à 120 emplois puis une année après à la dernière phase dite "Localisation Extrusion EPDM". Les responsables précisent que seul le mélange se fera en France comme c’est le cas de leur usine en Roumanie car il faudrait assurer au moins 500.000unités/an pour que l’investissement soit rentable. Ceci dit, du côté de Sealynx Automotive Algeria, le développement prévoit dans un moyen terme l’exportation vers des usines à l’étranger, celles installées en Espagne et au Portugal en premier lieu à condition d’être compétitif.

L’utilisation du savoir-faire des pièces produites par Sealynx Roumanie pour Dacia Roumanie va permettre de démarrer l’activité très rapidement en fournissant l’usine Renault Algérie Production d’Oran, explique également Saida. Le projet consiste donc à investir en Algérie des moyens industriels et techniques fournis par Sealynx International afin de transférer d en Algérie l’activité existante aujourd’hui et réalisée à 100% par SealynxRomania en CKD pour Renault Algérie Production . Au démarrage le site est donc prévu pour fournir l’usine Renault en pièce pour les modèles Sandero et Symbol mais également la Clio 4 qui entrera en production lors du derniers trimestre 2017.

Au démarrage du projet la production prévue est de 500 000 joints sur 2017, 1 000 000 en 2018 puis à terme production de plus de 2 000 000 de joints pour les usines Renault et PSA en 2021. Notons que la signature du projet aura lieu prochainement sous la coupe du ministère de l’industrie et des mines.

Répondre à cet article