Accueil du site > Actualité > Actualité > Réception du dédoublement de l’évitement de la ville de Boumerdes à (...)

Infrastructures routières : Réception du dédoublement de l’évitement de la ville de Boumerdes à la fin du premier semestre 2016

Publié le samedi 2 avril 2016 à 12:08, par APS

Le projet de dédoublement de l’évitement reliant la ville de Boumerdes à la RN 5 sera réceptionné vers la fin du premier semestre 2016, a-t-on appris de la directrice des Travaux publics (DTP) de la wilaya.

Selon Bouhafsa Naila, une partie de cette voie double a été récemment ouverte à la circulation. Il s’agit du couloir, en sens unique, menant de la RN5 vers la ville de Boumerdes, suite à une action de réaménagement.

Le deuxième couloir de la voie, actuellement en cours d’achèvement, permettra (une fois opérationnel) de rejoindre la ville de Boumerdes dans les deux sens, a-t-elle informé.

La même responsable a également signalé le parachèvement "imminent" des travaux de sécurisation de l’échangeur principal de la RN5, au même titre que des travaux d’aménagement du carrefour reliant ce projet de dédoublement de voie, à la partie Est de la ville de Boumerdes.

Le projet a été affecté d’un montant global de près de 900 millions de DA, dont 300 millions de DA destinés à la réalisation d’une voie double de 6 km de long, 500 millions DA pour la réalisation d’un échangeur principal et près de 100 millions DA pour l’aménagement d’un carrefour.

A sa mise en service, ce projet, lancé en chantier en 2013, permettra la fluidification du trafic routier au niveau de toutes les entrées de la ville de Boumerdes, particulièrement celles situées dans sa zone sud-est. Ce dédoublement permettra "d’éviter la route actuelle reliant Boumerdes à la RN5, en passant par Tidjelabine, connue pour ses encombrements inextricables", a-t-on souligné à la DTP.

En outre, ce nouvel axe routier offrira l’opportunité aux automobilistes d’opter pour de nombreuses directions, aussi bien vers la région sud-est de la wilaya, que vers les wilayas de Tizi-Ouzou, Bouira et Alger, a-t-on encore relevé.

L’autre impact important attendu de ce projet, consiste en le désenclavement de toutes les zones qu’il traverse, en leur offrant notamment l’opportunité d’être intégrées, à l’avenir, dans le Plan directeur d’aménagement et d’urbanisme (PDAU) de la ville de Boumerdes, outre d’autres avantages socio-économiques, dont le développement de l’agriculture, à l’échelle de la région.

Ce projet a enregistré un retard notable, du à de nombreuses contraintes, dont le transfert des réseaux divers (électricité et eau, notamment) et les oppositions des citoyens, a fait savoir Mme. Bouhafsa, assurant que les services concernés s’attèlent actuellement à l’aplanissement de toutes les difficultés, "en vue de sa réception dans les délais".

Répondre à cet article