Accueil du site > Actualité > Actualité > Quel sort pour GMI, Gloviz, Diamal/Fuso, Soprovi, Emin/JAC et autre (...)

Industrie Automobile : Quel sort pour GMI, Gloviz, Diamal/Fuso, Soprovi, Emin/JAC et autre KIV/Foton ?

3 commentaires

Publié le mardi 26 décembre 2017 à 13:17, par Khaled A.

La liste des 10 usines retenues pour l’activité automobile en Algérie est tombée comme un couperet sur le reste des acteurs du secteur et encore plus sur ceux dont les usines sont en cours de constructions si elle ne sont pas déjà en activité.

La liste des acteurs pouvant continuer à exercer l’activité d’assemblage de véhicules (légers, lourds, bus...) met en effet sur la touche plusieurs acteurs ayant entamés les travaux de construction d’usine tandis que d’autres comme Global Motors Industrie active depuis plus d’une année et livrant des dizaines de véhicules de marques Hyundai (Fourgon, Camion et Bus). Une usine GMI qui abrite également une ligne d’assemblage des Kia, en attendant l’entrée en activité de l’usine Gloviz, et dont les premières unités ont également été livrées aux clients.

Autre surprise, celle de l’absence de Soprovi et de son usine devant assembler les gamme Renault C (Construction) et K (Construction lourde) ainsi que les Volvo FH et FM pour la distribution et le transport régional ou longue distance et dont l’usine devait voir sortir ses premières unités unités en cette fin 2017, mais dont les travaux semblent avoir pris du retard. Il en est de même pour l’usine EminAuto/JAC qui devait assembler des véhicules de la marque chinoise JAC mais aussi ceux de la marque sud-coréenne SsangYong.

Toujours avec un partenaire chinois, Foton, une usine de KIV est en cours de travaux à Annaba pour y accuillir à partir du 5 juillet 2018 l’assemblage des modèles de la marque, cette usine recevant même dernièrement la visite d’une délégation du constructeur chinois pour vérifier l’état d’avancement.

Enfin, Diamal attend depuis plus d’une année le "feu vert" pour son usine de Sidi Moussa devant abriter l’assemblage de camion de marque Fuso dans un premier temps puis recevoir également la marque DAF par la suite.

Notons que les services du ministère de l’Industrie et des Mines ont reçu, en plus des dossiers traités, près de 89 dossiers de montage dans différents domaines.

Vos commentaires

  • ]Le 27 décembre 2017 à 17:02[, par YOUGOURTHEN

    Pauvre GMI... fallait s’installer à Oran, pas à Batna

  • ]Le 27 décembre 2017 à 18:49[, par Kareem Black

    Apparement il y aurait élargissement à 3 marques qui rempliraient le cahier des charges et le respect des délais d’après un article en dernière page du quotidien l’expression... lesquels : Ford , Suzuki, Kia, Fiat, Renault Trucks / Volvo...encore un feuilleton avec des rebondissements.....à suivre.

  • ]Le 28 décembre 2017 à 05:49[, par Touka

    GMI (global group) devrait logiquement être régularisé. Ils investissent activement et de grosse somme. Ils viennent d’acquérir un immeuble à Saïd hamdine pour leur nouveau siège, à côté de dzairtv.

Répondre à cet article