Accueil du site > Actualité > Actualité > Quatre ponts-bascules pour lutter contre le sur-tonnage des poids-lourds à (...)

Infrastructures routières : Quatre ponts-bascules pour lutter contre le sur-tonnage des poids-lourds à Bouira

1 commentaire

Publié le mardi 15 mars 2016 à 09:24, par APS

La wilaya de Bouira a été dotée de quatre ponts-bascules destinés à lutter contre le sur-tonnage des poids lourds, notamment les camions à travers les différents axes routiers, a annoncé lundi le wali Nacer Maskri.

"Nous mettrons en place bientôt ces équipements de ponts-bascules acquis récemment pour la wilaya afin de lutter contre le sur-tonnage des camions et poids lourds", a expliqué Maskri.

Les autorités locales de la wilaya compte mettre en service ces nouveaux équipements à partir de mercredi au niveau du pont et rond-point d’oued El-Bardi, à la sortie sur-est de la ville de Bouira.

"Des essais vont être effectués sur place", a indiqué à l’APS le chargé de la communication Latrache Laâdjal.

D’après le constat fait par les autorités locales, le sur-tonnage des camions reste à l’origine de la détérioration de l’état de plusieurs routes de la wilaya, dont l’axe autoroutier reliant El-Adjiba à Bouira sur une distance de 26 km, qui a connu récemment une vaste opération de mise à niveau.

"Des entreprises et chauffeurs de camions ne respectent pas le niveau normal de tonnage en l’absence de contrôle rigoureux", avait souligné auparavant M. Maskri lors d’une récente visite du ministre des travaux publics à Bouira, Abdelkader Ouali.

L’autre axe autoroutier qui a subi les affres du sur-tonnage des camions est celui reliant Bouira à Lakhdaria sur 33km, dont des travaux de mise à niveau sont toujours en cours et ce depuis presque trois ans.

Ces dégradations dues en grande parties aux effets du sur-tonnage ainsi qu’à la mauvaise qualité des travaux et aussi à la nature glissante du terrain ont causé plusieurs accidents mortels sur cet axe autoroutier.

"Nous sommes déterminés à lutter contre le phénomène de sur-tonnage dans notre wilaya en vue de préserver le réseau routier", a réitéré le wali de Bouira.

Vos commentaires

  • ]Le 15 mars à 12:45[, par Ragnarök

    Ces dégradations dues en grande parties aux effets du sur-tonnage ainsi qu’à la mauvaise qualité des travaux et aussi à la nature glissante du terrain

    Si je devais retenir quelque chose, je parlerai sur la mauvaise qualité du travail.
    J’emprunte cet axe 2 fois par mois et je dois dire que le fameux "glissement de terrain" de Djebahia par exemple n’est que le fruit du travail bâclé de Haddad. Pourquoi il n y a pas eu de phénomènes pareils ailleurs ou du moins pas de la même ampleur ? Au niveau des portions réalisées par des étrangers ?

    J’ouvre un 2ème volet.
    Concernant les 33km de "routes dégradées" -comme les panneaux de signalisation l’indiquent- dont une bonne partie a été refaite récemment par Haddad... Quand on emprunte cette portion la voiture fait du yoyo ! Travail mal fait bis ?

    Il n y a aucune personne haut-placée qui peut le dire haut et fort ?
    Ou peut-être que Haddad est l’ami de Saïd... Hein ?

Répondre à cet article