Accueil du site > Essais > Quand l’utilitaire rime avec confort et performance

Essai du Ford Transit 2.2 L TDCI de 140 ch à Munich : Quand l’utilitaire rime avec confort et performance

4 commentaires

Publié le mercredi 7 septembre 2011 à 16:33, par Belkacem Bellil (Le Soir d’Algerie)

C’est à Munich, en Allemagne, qu’on a eu le privilège de découvrir et d’essayer le Ford Transit équipé du tout dernier moteur de la marque à l’ovale bleu, à savoir le 2,2 l Duratorq TDCi développant désormais 140 ch. Une nouvelle gamme de moteurs Duratorq TDCi 2,2 l qui remplace en réalité les blocs diesel existants à savoir les 2,2 et 2,4 litres et s’inscrit dans une stratégie globale appelée « One Ford ». Ces nouveaux moteurs, produits en Angleterre et en Turquie, équiperont à terme l’ensemble des versions traction et propulsion et à transmission intégrale. Sa commercialisation en Algérie par Elsecom motors, représentant de Ford, interviendra dans quelques semaines.

En cet été capricieux au climat particulièrement changeant, l’utilitaire fétiche de la marque américaine, le Transit, aborde une phase déterminante dans sa carrière. Il reçoit une motorisation inédite qui lui procure plus de robustesse, d’économie de carburant et de performances, et qui se présente surtout comme une opportunité pour se repositionner dans ce segment compétitif.

Conforme aux normes européennes antipollution Euro 5, ce moteur se distingue par des taux d’émission de CO2 appréciables et aussi des périodicités d’entretien allongées (2 ans ou 50 000 km). Et si le design du véhicule n’a pas changé, il est important de relever en revanche une évolution qualitative de l’agrément de conduite et des capacités de reprise grâce à un couple qui atteint les 385 Nm sur les modèles propulsion. Pour les concepteurs de cette innovation, « ce nouveau Ford Transit Euro V reste la solution de premier choix pour nos clients d’utilitaires en Europe et dans le monde entier. Il se présente plus que jamais comme un utilitaire rentable, fiable et qui répond aux exigences des clients. En lui offrant ces évolutions, nous faisons en sorte qu’il reste fidèle à ses valeurs légendaires ». Il faut souligner que les transformations techniques apportées au Transit résulte d’un processus de modernisation de la famille des utilitaires entreprise par le constructeur Ford et à travers laquelle il ambitionne d’étendre encore davantage l’audience de ses modèles et de réaliser de nouvelles conquêtes commerciales.

Des blocs modernes et sobres

La nouvelle gamme de moteurs Duratorq TDCi 2,2 l remplace en réalité les blocs diesel existants à savoir les 2,2 et 2,4 litres et s’inscrit dans une stratégie globale appelée « One Ford ». Ces nouveaux moteurs, produits en Angleterre et en Turquie, équiperont à terme l’ensemble des versions traction et propulsion et à transmission intégrale. Plusieurs puissances sont proposées aux professionnels selon leurs attentes, 100, 125, 140 et 155 Ch. L’évolution du couple, entre 310 et 385 Nm, s’avère d’une grande utilité pour ce type de véhicule appelé à circuler en charge maximale et dans des conditions difficiles comme c’est le cas pour notre pays. Ce moteur reçoit un système d’injection directe à rampe commune à pression plus élevée, un turbocompresseur à géométrie variable, une pompe à huile à débit variable et un nouveau système de recirculation des gaz d’échappement ainsi qu’un filtre à particules.

Des équipements de berline

Cette opération de séduction ne se base pas uniquement sur la motorisation de nouvelle génération, elle englobe aussi la mise au point de deux versions ECOnetic du Transit ainsi qu’une variante inédite pour la marque, à empattement long et à toit moyen. Ces deux modèles se voient, en outre, dotés de technologies nouvelles et d’aides à la conduite habituellement disponibles sur les berlines haut de gamme. On en citera la caméra de recul, très utile pour les manœuvres en marche arrière, l’aide au démarrage en côte à travers un maintien de la pression dans le circuit de freinage pendant environ 3 secondes, la fonction de charge régénérative intelligente qui permet à l’alternateur de transformer l’énergie cinétique en courant électrique et de recharger la batterie, le système de gestion de batterie avancé qui surveille en continu l’état de charge de la batterie et le pack Stop & Start. Ce dernier comprend un système de coupure du moteur à l’arrêt, l’ordinateur de bord et le limiteur de vitesse à 110 km/h. Cette offre constitue en fait la particularité même du Transit Euro V. Son rôle consiste à couper automatiquement le moteur à l’arrêt lorsque l’embrayage et la transmission sont désengagés, par exemple aux feux rouges. Il le redémarre ensuite dès que le conducteur souhaite repartir. Le Transit ne consomme donc pas une goutte de carburant lorsqu’il ne roule pas. Selon le superviseur des systèmes chez Ford Europe, « le Stop & Start fonctionne de concert avec notre système SureStart à deux batteries et il s’active dès que le véhicule ralentit en vue de s’arrêter et que le conducteur amène le levier de vitesses au point mort. Il suffit d’environ deux secondes d’arrêt au véhicule pour économiser du carburant. Le système est conçu pour fonctionner dès 0°C et il redémarre le moteur en six dixièmes de seconde à compter de l’enfoncement de la pédale d’embrayage ».

Des expériences réalisées par des experts indépendants ont démontré par ailleurs que ce système qui se généralise chez la plupart des constructeurs automobiles engendrerait une économie de carburant de l’ordre de 4% qui se conjugue à un gain de silence de fonctionnement en phase arrêt. La nouveauté sur ce transit c’est également les normes de consommation et d’émission qu’il se propose de mettre au point. Avec une moyenne de 6,7 litres aux 100 km, il se place ainsi comme l’une des références de son segment et tout au moins nettement plus sobre que la version précédente, soit 624 litres de carburant en moins sur 150 000 km parcourus. Quant aux émissions de CO2, elles se limitent à 178 g/km.

L’autre atout du Ford Transit, c’est sa modularité adaptée aux multiples sollicitations des clients et à leurs différentes activités professionnelles. Une gamme de Fourgon et de Kombi à plusieurs empattements et hauteurs de toit, Minicar avec une capacité allant de 13 à 17 passagers, châssis simple cabine avec ou sans plateau, et le châssis double cabine avec roues arrière simples ou jumelées et une charge utile allant de 3 à 4,6 tonnes. Sur les routes parfaites de la région de Bavière au sud de l’Allemagne, nous avons pu apprécier les performances de cette nouvelle motorisation qui offre une aisance déconcertante au véhicule lui permettant d’évoluer en douceur et efficacité. Sa cabine ne renvoie guère à l’image d’un utilitaire traditionnel, tant le confort et les équipements qu’elle recèle n’ont rien à envier à une berline. Climatisation régulée, ABS, ESP, système audio Sony de haute fidélité avec connexion USB, contribuent à rendre la vie à bord plus agréable. Sa commercialisation en Algérie par le représentant exclusif de la marque, Elsecom Ford interviendra dans quelques semaines.

Portfolio

Vos commentaires

  • ]Le 9 septembre 2011 à 08:50[, par artic

    ca me rapele un test realiser sur TopGear ,ils ont prie un transit comme celui la ,et tenai vous bien ,une femme pilote almande , et bien le test tenai vous encore plus ,consister a etre dans les 10 sur le nurbergring ,et miracle cette magicienne du volant la realiser ,elle doubler meme des motard ( tre drole :’-))),son truc c`est de ne pas freine dutout ,et de ne jamais lever le pied de laccelerateur meme en courbe pour ne pas perdre en puissance et en gripe.

    impressionant pour une femme et pour an van a la fois !!!!!!!!!!!.

  • ]Le 11 septembre 2011 à 21:00[, par sma

    à arctic , j’ai vu cet épisode , le pilote s’appelait Sabine Schmidt je pense , c’était un super défi pour elle !! mais je croit qu’elle avait raté son objectif de quelques dixiemes ....

    en ce qui concerne le ce Transit , c’est tout simplement le meilleur , il reste imbattable !!!

  • ]Le 11 septembre 2011 à 22:29[, par dz.mocist

    ces fourgons sont tous les memes a quelque détails prés , peugeot , renault , citroen , ford , vw , iveco , mercedes ...etc ,faut juste choisir la marque , sinon le sprinter reste le meilleure de catégorie et un peu au dessus du lot

  • ]Le 12 septembre 2011 à 08:16[, par artic

    @ Sma .quelque dixiemes pour un utilitaire pareil sur le nurbergring `c`est tre negligeable ,n`es pas :-)), et on peux le lui concede . c`est pas une GT3 tout de meme.