Accueil du site > Actualité > Actualité > PSA prend l’initiative de publier les consommations en usage (...)

PSA Peugeot Citroën : PSA prend l’initiative de publier les consommations en usage réel

6 commentaires

Publié le lundi 26 octobre 2015 à 14:36, par Khaled A.

Suite au « Dieselgate », tous les fabricants de moteurs diesel sont suspectés de triche sur les contrôles antipollution, engendrant du coup une perte de confiance qu’il faut stopper. Dans le cas de PSA, la décision est de publier les consommations en usage réel.

La motorisation diesel chez le groupe PSA est d’une importance capitale à scruter les chiffres du groupe. En effet, pour le premier semestre 2015, l’offre diesel chez PSA représente 60,3 % des ventes en Europe et 41,9 % à l’échelle mondiale, faisant que ce scandale soit perçu comme une grande menace même quand on est le PSA, constructeur ayant inventé le filtre à particules 11 ans avant que la norme Euro 5 ne l’impose en janvier 2011 à tous les constructeurs automobiles.

Prenant ses devants, d’autant plus que le client lambda sait, désormais, que les tests se font également dans des conditions idoines, légales mais peu éthiques, PSA vient de prendre la décision de publier dès que possible, pour ses principaux véhicules, les consommations en usage client, sous le contrôle d’un organisme tiers indépendant, mais aussi d’adopter des dispositions techniques permettant d’anticiper la future procédure WLTP (Wordwide Light Vehicle Test Procedure) qui entrera en vigueur dès 2017 en commençant par le bilan électrique nul pour toute homologation de nouveaux véhicules/motorisations.

S’agissant des polluants, PSA confirme que ses véhicules n’ont jamais été équipés de logiciel ou de dispositif permettant de détecter un test de conformité et d’activer un dispositif de traitement des polluants, y compris les NOx (oxydes d’azote), qui serait inactif en usage client. Le Groupe rappelle que ses véhicules sont conformes et que 4 300 véhicules ont été prélevés de façon aléatoire en usine en 2014 afin de vérifier la conformité de la production en matière d’homologation.

Lire également

Vos commentaires

  • ]Le 26 octobre 2015 à 15:28[, par mizand

    légal sous certaines conditions, en Amérique du nord totalement interdit.

  • ]Le 27 octobre 2015 à 01:47[, par YOUGOURTHEN

    Question peut être bête, mais je la pose comme même. Aux USA, du moment que c’est delà que viennent les scoop, "ces" normes de pollutions qui défraient la chronique, sont elles appliquées seulement pour les véhicules importés ? Parce que je serai vraiment surpris d’apprendre que les constructeurs US pollueraient moins que les autres.

  • ]Le 27 octobre 2015 à 09:43[, par aventador

    Comme si une faute avouée est une faute demi pardonnée !!

    Je mettrai ma main au feu que pratiquement tous les constructeurs automobiles falsifient les données qu’il exhibent au public.
    Je parle en connaissance de causes, de la puissance du moteur, au émissions et aux consommations tout est truqué.

  • ]Le 27 octobre 2015 à 12:39[, par mizand

    La majorité des voitures américaine ont des moteurs Pentastar de conception italienne

  • ]Le 27 octobre 2015 à 13:07[, par Linea R

    YOUGOURTHEN
    Enfaite aux Usa les lois sont un peu sur mesure pour leurs constructeurs, car il sont plus inflexible sur les Nox , alors que leurs grand v6 et v8 sont des gros pollueurs en Co2, mais en Europe c’est le contraire ou le diesel malgré ses rejet ete meme subventionné alors que l’essence soufre des normes européennes qui a rendu beaucoup de produits US invendable !
    Donc finalement c’est une guerre comercial masquer comme ils savent tres bien le faire les cols blanc...c’est toujours une histoire de pognon.

  • ]Le 27 octobre 2015 à 18:27[, par YOUGOURTHEN

    Autant pour moi, merci Linea R.