Accueil du site > Actualité > Actualité > Proposition pour l’interdiction de vente en licence au niveau des (...)

Marché automobile algérien : Proposition pour l’interdiction de vente en licence au niveau des concessionnaires

3 commentaires

Publié le jeudi 2 mars 2017 à 08:19, par Khaled A.

Dans le cadre des recommandations de la commission économique du conseil de la nation au ministère du commerce, figure celle de l’interdiction aux concessionnaires automobiles de vendre des véhicules touristiques neufs au détenteurs de licences de moudjahidines, rapporte le quotidien Echourouk.

Selon la source en question, la commission en question une interdiction de vente aux concessionnaires et ce dans le cadre de la gestion des ressources en devises du pays, ce qui poussera les détenteurs à acheter par des moyens propres les véhicules, donc directement en devises et en Europe. Reste que selon nos sources, même cette solution pourrait ne plus exister, puisque la catégorie concernée serait orientée vers la production nationale.

Si elle est retenue, cette nouvelle donne pourrait faire énormément de bruit, car d’autres solutions intermédiaires sont plus adaptées, aussi bien pour les détenteurs de licence et ayant droits que pour l’économie du pays, comme celle qui permettrait aux concessionnaires de vendre, hors quota, directement en devises, et dont la marge bénificiaire est reversé en dinars dans les comptes de l’importateur. Une façon pour l’état d’attirer des devises sans en avoir à débourser .

Vos commentaires

  • ]Le 2 mars à 09:43[, par blumy31

    L’Algérie est le seul pays du monde avec un tel système.
    L’Etat perd des milliards avec cette "autorisation officielle d’évasion fiscale", et au final ce n’est jamais le Moudjahid qui bénéficie de ces voitures mais des gens fortunée qui blanchissent leur argent.
    Pourquoi ne pas indemniser directement 25 ou 30U le moudjahid, ou bien limiter la licence à 200U maximum et pour un véhicule Made in Alegria, comme ça ces Moudjahidines resteront patriotes jusqu’à la fin:-))

  • ]Le 2 mars à 10:19[, par The-Farmer

    blumy31 tu m’a tuer mdrrrr :’-)):’-))

  • ]Le 2 mars à 19:20[, par Touka

    Pour avoir eu les documents douanier entre les mains, les véhicules importés avec licence sont déclarés pour "fonctionnement" dans les déclarations de douanes des concessionnaires. Sont-ils comptabilisé dans les quotas ? Merci de nous apporter une réponse si vos sources vous le permettent.

Répondre à cet article