Accueil du site > Actualité > Actualité > Production de moteurs en Chine

Jaguar Land Rover : Production de moteurs en Chine

Publié le samedi 29 juillet 2017 à 18:52, par Khaled A.

Jaguar Land Rover inaugure aujourd’hui une usine de production de moteurs, résultat d’un investissement de 10,9 milliards de Yuans en coopération avec Chery Automobile Ltd pour fabriquer le nouveau moteur quatre cylindres essence de 2 litres destiné aux futurs véhicules Chery Jaguar Land Rover.

À l’image de son équivalente au R.U., l’usine chinoise comprend à la fois un hall d’usinage et un hall d’assemblage destinés à produire les moteurs les plus évolués jamais conçus par Jaguar Land Rover. Le bâtiment de plus de 50.000m2 intègre une chaîne de production entièrement flexible équipée de 28 robots. C’est dans le hall d’usinage que sont produites les premières pièces du moteur. Il comprend 97 machines sur trois chaînes de fabrication – robots d’assemblage, perceuses, lavage haute pression.

Sur la première ligne, le bloc moteur en aluminium entame sa transformation et, d’une simple pièce de métal, devient le cœur du moteur Ingenium. Il est chauffé dans un four avant d’être soumis à une suite d’opérations d’usinage entrecoupées de lavages haute pression pour éliminer les débris. La culasse, produite sur la deuxième ligne, suit un processus de fabrication similaire.

La troisième ligne diffère en ce qu’elle travaille à partir d’acier forgé plutôt que d’aluminium. L’acier est fraisé, tourné et foré pour produire le vilebrequin.

Des tests manuels et automatisés ont lieu tout au long de chaque chaîne pour assurer le plus haut standard de qualité de chaque composant.

Dans le hall d’assemblage, le bloc moteur, la culasse et le vilebrequin traversent 17 zones où sont ajoutés approximativement 245 composants faisant l’objet de tests rigoureux, puis les trois éléments sont regroupés pour former le nouveau moteur quatre cylindres essence de 2 litres.

Le moteur est enfin testé à froid, procédure écologique de test de qualité, avant de quitter la chaîne d’assemblage.

Répondre à cet article