Accueil du site > Actualité > Actualité > Présentation de la Bugatti Divo

Volkswagen Group : Présentation de la Bugatti Divo

Publié le mercredi 5 septembre 2018 à 08:43, par La rédaction

Bugatti a levé le voile sur la Divo à l’occasion du célèbre rassemblement de voitures de sport « The Quail : A Motorsports Gathering », à Monterey (Californie, États-Unis).

Avec la Divo, le constructeur automobile de luxe français a développé une supersportive "qui se distingue par sa maniabilité, sa vivacité en courbe et ses remarquables performances dynamiques sur les tracés sinueux". Elle est équipée du mythique moteur Bugatti W16 de 8 litres de cylindrée et 1 500 ch de puissance. Les propriétés aérodynamiques et les réglages du châssis ont été optimisés. Résultat : la Divo affiche 35 kg en moins sur la balance par rapport au modèle de série Chiron, et une déportance accrue de 90 kg. L’accélération latérale est portée à 1,6 g. La vitesse de pointe a été limitée à 380 km/h. Elle réalise le tour du circuit d’essai de maniabilité de Nardò, dans le sud de l’Italie, en 8 secondes de moins que la Chiron.

Les propriétés aérodynamiques de la Divo ont été travaillées jusque dans le moindre détail à l’image du capot avant, doté d’entrées d’air afin d’en réduire la surface de frottement et d’optimiser les flux d’air à l’avant de la voiture pour une grande efficacité aérodynamique. En outre, un rideau d’air optimisé (Air Curtain) assure un meilleur écoulement de l’air sur les flancs de la voiture, à l’avant comme à l’arrière. Le nouveau spoiler avant, aux dimensions généreuses, assure une déportance accrue et permet de diriger l’air vers les entrées avant. Ainsi, le système de refroidissement est alimenté par une masse d’air plus importante, ce qui se traduit par un meilleur refroidissement de la voiture dans son ensemble. Les freins sont refroidis par quatre sources d’air distinctes disposées de chaque côté de la voiture. L’air pénètre par la zone à haute pression créée au-dessus du parechoc avant, par les entrées disposées sur les ailes avant, par l’entrée d’air du radiateur avant et par les diffuseurs situés devant les passages de roue. L’air froid est ensuite dirigé par des aubes vers les disques de frein. L’air chaud est ensuite dissipé vers l’extérieur par le passage de roue via un écran thermique. Ce dispositif de refroidissement permet d’éviter la surchauffe des freins et de maintenir les pneumatiques à température optimale. Déjà utilisé sur la Chiron, le système de dissipation par écran thermique bénéficie d’une efficacité accrue sur la Divo en raison de la dépression générée par le rideau d’air (Air Curtain) au niveau des roues. Par ailleurs, les passages de roue sont ventilés par des ouïes à lamelles sur les ailes.

Produite à uniquement 40 exemplaires, toutes vendues dès la présentation du nouveau modèle à une sélection de clients au prix de vente net est de 5 millions d’euros, la Divo doit son nom au pilote français Albert Divo, qui remporta, à la fin des années 1920, deux victoires au volant d’une Bugatti sur le tracé sinueux de la Targa Florio, la célèbre course d’endurance sicilienne.

Portfolio

Répondre à cet article