Accueil du site > Actualité > Actualité > Possibilité de réaliser des autoroutes avec les potentialités (...)

Infrastructures routières : Possibilité de réaliser des autoroutes avec les potentialités nationales

Publié le jeudi 28 avril 2016 à 10:20, par APS

Le ministre des Travaux publics, Abdelkader Ouali, a affirmé, mercredi dans la wilaya de Laghouat, qu’il était aujourd’hui possible de réaliser des autoroutes et des voies express avec les potentialités nationales.

Les entreprises nationales ont aujourd’hui la capacité de réaliser des autoroutes et des voies express, ainsi que les échangeurs et autres ouvrages d’art, prouvant ainsi que l’Algérie a la capacité de construire son économie avec ses propres moyens, a indiqué le ministre, lors de la mise en service d’un tronçon de 24 km de la RN-1, au niveau de l’intersection Hassi R’mel- Hassi Delaâ.

De plus, l’expérience de la réalisation de tunnels par l’entreprise Cosider est jugée "concluante" et se déroule de manière régulière, d’où, estime M.Ouali, la nécessité d’encourager les capacités réalisatrices nationales, fussent-elles publiques ou privées.

Le ministre des Travaux publics a appelé à la poursuite, sur le même rythme, des travaux en cours sur la RN-1 pour les livrer en 2017, et pouvoir ensuite entamer la réhabilitation de ce qui reste de cet axe routier névralgique jusqu’à Tamanrasset, à l’extrême sud du pays.

Quelque 315 km de cette RN-1 sur les 580 projetés ont été mis en service, tandis que 135 autres kilomètres seront livrés avant la fin de l’année et les 130 km restant en 2017, selon la présentation faite à la délégation ministérielle.

Abdelkader Ouali, qui s’est dit ‘‘satisfait’’ de l’exécution des travaux, a salué les compétences universitaires algériennes dans le domaine et souligné, ainsi, les liens étroits entre l’Université et le secteur des travaux publics.

Un exposé a été fait au ministre sur les travaux en cours concernant 103 km de l’axe routier (RN-1) reliant les wilayas de Laghouat et Ghardaia plus au Sud, et qui ont atteint un taux d’avancement de 71 pourcent, pour un investissement de 11,5 milliards DA.

Cinquante un (51) kilomètres de ce tronçon ont été réceptionnés en janvier dernier, 24 km ont été mis en service ce jour, et les 28 autres kilomètres devront l’être en octobre prochain, sur un total de 168 km de cette route nationale traversant le territoire de la wilaya de Laghouat, a-t-on précisé.

Répondre à cet article