Accueil du site > Actualité > Actualité > Plus de 48 heures à piloter une Ford GT sur un jeu vidéo !

Ford - Record : Plus de 48 heures à piloter une Ford GT sur un jeu vidéo !

Publié le mardi 23 août 2016 à 15:35, par Dalil C.

Ford a organisé un événement assez spécial puisque le but était de battre le record de la plus longue course de jeu vidéo au monde, et le record a tout naturellement été battu !

Toutes les marques cherchent à faire parler d’elles, et quoi de mieux que de battre un record. C’est ce que Ford a choisi de faire, mais point de record de vitesse, de freinage, de drift, d’accélération, d’autonomie ou autres trucs de ce genre, il s’agit là d’un record établi sur un jeu vidéo.

La marque à l’ovale bleu a organisé une course d’endurance sur Forza Motorsport 6.Tout s’est passé au niveau de son siège européen situé à Cologne, en Allemane.Cinq gamers, en l’occurrence la Britannique Cara Scott, la Française Hélène Cressot, l’Allemande Johannes Knapp, l’Italien Andrea Lorenzo Facchinetti et l’Espagnol Jesús Sánchez Sicilia, tous connus et reconnus dans le monde e-sport, ont été réunis pour piloter une Ford GT sur ce jeu.Et le circuit choisi était tout naturellement celui des 24H du Mans, le tracé le plus mythique dans cette catégorie.

Ford annonce que ses cinq gamers ont bouclé 3 015 tours du circuit de la Sarthe, 603 tours chacun, et qu’au total c’est 41 004 km qui ont été parcourus par cette Team, et cela en 48h29mn 21sec. Le record a été amélioré de plus de 28mn, un nouveau record qui est tout naturellement certifié par le Guiness Book des Records dans la catégorie de "la plus longue course de jeu vidéo au monde".

La marque à l’ovale bleu a également indiqué que cet exploit a nécessité 146 bouteilles d’eau, 47 bouteilles de boissons gazeuses, 32 boissons énergétiques et surtout 3 kg de bonbons.

Stefan Mücke, pilote de l’équipe Ford Chip Ganassi Racing, inscrit au Championnat du monde d’Endurance FIA au volant de la Ford GT, a déclaré : " Ils ont fait un travail incroyable. Tout comme la conduite sur le véritable circuit des 24 Heures du Mans, cette course virtuelle exigeait des niveaux extrêmes de concentration et d’endurance, car ils ont dû batailler deux fois plus longtemps que nous l’avons fait au Mans."

Répondre à cet article