Accueil du site > Actualité > Actualité > Plus de 33.000 contraventions pour usage d’appareils audiovisuels à (...)

Sécurité routière : Plus de 33.000 contraventions pour usage d’appareils audiovisuels à bord de véhicules

Publié le jeudi 20 septembre 2018 à 09:51, par APS

Quelque 33.044 contraventions relatives à l’usage d’appareils audiovisuels à bord de véhicules ont été enregistrées au 1er semestre 2018, au niveau national, a indiqué, mercredi, la Direction de la Sécurité publique (DSP).

Dans une déclaration à l’issue de l’organisation d’une campagne de sensibilisation au niveau des routes de la capitale, afin de "sensibiliser les conducteurs des véhicules à la gravité d’utiliser des appareils audiovisuels lors de la conduite", le commissaire principal Rabah Zouaoui, responsable de la communication à la DSP, a précisé que cette initiative "s’inscrit dans le cadre des campagnes de sensibilisation que ne cesse d’organiser la Direction Générale de la sûreté nationale (DGSN), pour inciter les usagers de la route à davantage de discipline et au respect du code de la route", indiquant que durant le premier semestre de l’année 2018, quelque 33044 contraventions relatives à l’usage d’appareils audiovisuels à bord de véhicules avaient été enregistrées au niveau national, dont 2019 cas de lecture et d’observation d’écrans de Smartphones et 17 cas d’usage manuel de téléphones portables durant la conduite.

Le même responsable a, par ailleurs, fait savoir que "cette campagne a pour objectif de sensibiliser les usagers de la route à la gravité d’utiliser des appareils audiovisuels lors de la conduite et aux contraventions qui en découlent (contravention de 4ème degré)".

Ainsi, "tout conducteur de véhicule utilisant des appareils audiovisuels à bord de véhicules risque un retrait de permis de 6 mois assortie d’une amende variant entre 4.000 et 6.000 DA", a-t-il ajouté, rappelant que "l’usage de ces moyens, principalement les tablettes, les Smartphones et les écrans à bord de véhicules réduit la visibilité et déconcentre le conducteur, relevant les risques d’accident".

Lors de cette campagne organisée au niveau des routes de la capitale, "plusieurs contraventions liées à l’usage de ce type d’appareils lors de la conduite ont été enregistrées".

Répondre à cet article