Accueil du site > Actualité > Actualité > Peugeot rate la première marche, Toyota frappe fort

Dakar 2018 : Peugeot rate la première marche, Toyota frappe fort

Publié le dimanche 7 janvier 2018 à 08:30, par Khaled A.

Le premier des 523 concurrents du Dakar-2018, le pilote de quad argentin Martin Sarquiz (Mazzucco Can-Am), s’est élancé samedi de Lima à 12H00 heure locale (17H00 GMT), pour donner le coup d’envoi de la 40e édition du rallye-raid.

Longue de 272 km dont 31 de spéciale et reliant la capitale péruvienne à Pisco, cette première étape voit Nasser Al-Attiyah réaffirmer ses intentions de mettre fin à l’hégémonie Peugeot avec une première victoire de spéciale qui en appelle d’autres. Son coéquipier Bernhard Ten Brinke confirme l’excellente forme de la nouvelle Toyota quand Stéphane Peterhansel roulait sur la défensive et que Sébastien Loeb essuyait des problèmes de freins sur sa Peugeot 3 kilomètres seulement après avoir pris le départ de la spéciale. Le nonuple champion du monde WRC cède déjà plus de cinq minutes à Nasser-Al Attiyah et va devoir cravacher pour les reprendre.

Sam Sunderland a fait honneur à son rang de tenant du titre en s’imposant avec autorité à Pisco. L’officiel KTM devient le premier leader du rallye avec 32 secondes d’avance sur l’excellent Adrien Van Beveren et sa Yamaha. Pablo Quintanilla et Joan Barreda sont également dans le coup, au contraire du vainqueur 2016 Toby Price, lointain 14e. En quad, Ignacio Casale a envoyé un message clair à ses adversaires avec une première victoire devant le vainqueur en titre Sergey Kariakin et le Français Sébastien Souday qui reste sur trois abandons sur le Dakar.

En camion, Ales Loprais s’est offert sa sixième victoire d’étape sur le rallye en et est toujours en quête de son premier Dakar. Martin Van Den Brink et Eduard Nikolaev sont pointés à moins de 30 secondes. Le Pérou était enfin à l’honneur en catégorie SxS grâce à Anibal Aliaga qui s’imposait pour sa première journée sur le Dakar.

Sources : AFP/Dakar

Répondre à cet article