Accueil du site > Actualité > Actualité > Pas de retour des licences d’importation

Marché automobile algérien : Pas de retour des licences d’importation

Publié le dimanche 10 juin 2018 à 12:24, par Asma.B

L’espoir de voir le rétablissement des licences d’importation des véhicules en ce second semestre semble s’évaporer pour les acteurs du marché automobile algérien.

En effet et à la lecture du Projet de Loi de Finance Complémentaire 2018, il est facile de comprendre que la mise n place d’un contingent en 2018 pour les véhicules n’aura pas lieu, les législateurs estimant que le marché est suffisamment couvert par la production nationale.

En effet, la suppression de l’exemption de la TVA pour la commercialisation des véhicules MIB est expliquée par le fait que cette exemption servait le véhicule produit en Algérie plus compétitif en termes de prix par rapport aux véhicules importés qui sont soumis au système des licences mais qui n’ont pas été accordées dernièrement. Une manière comme un autre de dire que les licences d’importation des véhicules ne seront pas de la partie cette année, à moins que cette procédure ne soit également supprimée et que les importations ne subissent une forte hausse des taxes afin de les rendre inaccessibles.

Répondre à cet article