Accueil du site > Actualité > Actualité > Parachèvement "fin 2019" des travaux de la pénétrante autoroutière (...)

Infrastructures routières : Parachèvement "fin 2019" des travaux de la pénétrante autoroutière Djendjen-El Eulma

Publié le jeudi 26 juillet 2018 à 15:11, par APS

Le ministre des Travaux Publics et du Transport, Abdelghani Zaâlane, a fixé à ‘‘fin 2019’’ pour le parachèvement des travaux de réalisation de la pénétrante Djendjen-El Eulma de l’autoroute Est-ouest.

Dans une rencontre de presse animée sur le chantier de réalisation d’un tunnel à Texenna dans le cadre de ce même projet, le ministre a indiqué que cette pénétrante qui fait partie de 13 voies similaires à travers le pays s’étend sur 110 km et traverse les trois wilayas de Jijel, Mila et Sétif par El Eulma.

De grands efforts sont actuellement déployés pour réceptionner le projet dans le délai, a ajouté le ministre qui a estimé que cette voie est ‘‘la plus difficile des pénétrantes’’ à cause du relief accidenté exigeant d’énormes sommes et des efforts intenses pour réaliser surtout des ouvrages d’art et libérer le tracé. Il a également assuré que toutes les entraves ont été levées et le problème des redevances des entreprises de réalisation a été réglé en application, a-t-il affirmé, des instructions du président de la République Abdelaziz Bouteflika ordonnant l’accélération de la régularisation des redevances des entreprises de réalisation à travers le pays permettant ainsi la dynamisation du chantier de cette pénétrante.

Dans la commune de Kaous, sur le point kilométrique 15 de cette pénétrante, le ministre a préconisé l’intensification des efforts en saisissant l’opportunité de conditions favorables de l’été pour accélérer la cadence des travaux.

Sur site, le ministre a convenu avec le groupement d’entreprises en charge de la réalisation de livrer le tronçon de 13 km vers le port de Djendjen ‘‘fin 2018’’ et a insisté sur l’accélération des travaux des autres parties de la pénétrante dont 45 km se trouvent sur le territoire de la wilaya de Jijel.

Répondre à cet article