Accueil du site > Actualité > Actualité > Nouveau système de pré-commande pour plus de transparence

Renault Algérie : Nouveau système de pré-commande pour plus de transparence

2 commentaires

Publié le dimanche 26 mars 2017 à 22:08, par Khaled A.

Renault Algérie annonce la mise en place d’un système qui permettra aux clients de précommander leur véhicule Renault ou Dacia, en toute transparence, à partir du mois d’Avril.

Pour effectuer cette précommande, les clients souhaitant faire l’acquisition d’une Renault Symbol ou d’une Dacia Sandero Stepway Made in Bladi doivent se présenter dans un des 71 showrooms du Groupe Renault en Algérie. Un conseiller commercial les prendra en charge sur place, pour effectuer cette opération, et leur permettra de renseigner leurs informations personnelles sur la plateforme digitale dédiée, après avoir choisi le modèle, la couleur et la finition du véhicule souhaité, ainsi que le mode de paiement désiré, a expliqué de Directeur Commercial, Hichem Nacer-Bey avant d’ajouter "qu’à la fin de l’opération, le client se verra transmettre un numéro de précommande à l’adresse e-mail indiquée lors de l’enregistrement de cette dernière".

Ce système a été développé par le Groupe Renault afin de faire face à la forte demande enregistrée sur ses véhicules Made in Bladi, plus particulièrement depuis les lancements des nouvelles versions de Renault Symbol et de Dacia Sandero Stepway. Cette plateforme digitale, interconnectée entre tous les distributeurs agréés de la marque au losange sur le territoire national, garantit une attribution équitable et transparente des véhicules disponibles, selon l’ordre d’enregistrement de la précommande par les clients, au niveau des showrooms Renault ou Dacia puisque l’affectation est désormais centralisée sans possibilité de la réorienter, pour ne pas dire détourner, vers un autre acheteur.

Vos commentaires

  • ]Le 28 mars à 01:02[, par YOUGOURTHEN

    On verra !

  • ]Le 29 mars à 11:52[, par Swiftoman

    Le problème n’est pas dans le système de commande, le problème c’est que des revendeurs utilisent des réseaux de rabatteurs qui recrutent des prête-noms, ce qui leur permet de commander des dizaines de véhicules et de les revendre avec une marge confortable après avoir rémunéré le prête-nom, le rabatteur et le complice au sein de Renault, bien entendu.
    Tant que des gens trouveront normal de prêter leur nom pour une transaction en échange d’une petite commission, ce business continuera !

Répondre à cet article