Accueil du site > Actualité > Actualité > Loeb s’impose, la voie royale pour Peterhansel

Dakar 2017 (Etape 11) : Loeb s’impose, la voie royale pour Peterhansel

Publié le vendredi 13 janvier 2017 à 20:53, par Khaled A.

Sébastien Loeb a remporté la onzième et avant dernière étape. Mais c’est bien la performance de Stéphane Peterhansel qui n’est devancé que de 18 secondes à l’arrivée qui devrait lui permettre de remporter demain son 13e Dakar.

Après avoir "perdu" sa victoire d’étape d’hier au Profit de Peterhansel (ce dernier étant recrédité du temps perdu pour assistance à un concurrent blessé), Sébastien Loeb a remporté aujourd’hui sa quatrième étape de cette édition 2017 du Dakar. Une victoire sur le fil puisque l’ancien pilote WRC se contente de 18 secondes d’écart alors qu’il disposait d’une avance de 2’56 à l’issue d’une spectaculaire première spéciale.

La seconde partie de la spéciale du jour (173 km) allait offrir un débat passionnant entre les deux pilotes Peugeot. Après une superbe première moitié de spéciale, Sébastien Loeb a perdu du temps sur le début de la deuxième partie, le Français n’ayant plus que 1’05 d’avance sur Stéphane Peterhansel, ce qui ne fait pas ses affaires au général...Pendant ce temps, Orlando Terranova, Giniel de Villiers et Cyril Despres sont toujours en lutte pour la troisième place de l’étape du jour, à un peu plus de 5 minutes du leader Sébastien Loeb. ce dernier reprendra une trentaine de secondes à Peterhansel (1’31) avant de voir "Mr. Dakar" fondre sur lui pour une fin époustouflante et revenir à 18 secondes seulement.

Avec 28 heures 20 minutes 16 secondes, Peterhansel est toujours devant ses deux coéquipiers Loeb (+5’32’’) et Despres (+32’54) tandis que Roma (Toyota) pointe à 1’15’51, suivi par De Villiers (Toyota) à 1:49:37, le premier pilote MINI, Terranova, pointant à la 6ème place avec 1:51:40 de retard sur le leader.

La voie royale semble donc ouverte pour Peterhansel mais qui devra rester sur ses gardes lors de la dernière étape du Dakar, une étape plutôt favorable aux amateurs adeptes de la glisse et de la trajectoire...comme peut l’être un pilote WRC.

Répondre à cet article