Accueil du site > Actualité > Actualité > Les travaux de réhabilitation confiés à une société chinoise

Raffinerie d’Alger : Les travaux de réhabilitation confiés à une société chinoise

2 commentaires

Publié le lundi 31 octobre 2016 à 14:04, par La rédaction

Le projet de réhabilitation de la raffinerie d’Alger, à l’arrêt depuis plus d’une année suite à la résiliation du contrat avec la société française Technip, sera attribué à une société chinoise, a indiqué lundi à Alger le P-dg de Sonatrach, Amine Mazouzi.

En marge de sa visite au siège de la Direction de l’activité de transport par canalisation de Sonatrach (Baraki, ), le P-dg de Sonatrach, Amine Mazouzi a déclaré à la presse que "les travaux de réhabilitation de la raffinerie pétrolière de Sidi R’zine (Alger), à l’arrêt depuis 2015 suite à la résiliation du contrat avec la société française Technip, seront attribués à une société chinoise. Le contrat sera signé le 6 novembre prochain".

S’agissant des détails du contrat et de la date de la remise en service de la raffinerie, M. Mazouzi a indiqué qu’ils seront annoncés le jour de la signature du contrat avec la partie chinoise.

Le contrat initial de réhabilitation de la raffinerie d’Alger, située à Sidi R’zine (sud-est d’Alger), avait été conclu en 2010 avant d’être résilié en 2015, rappelle-t-on.

Une fois remise en service, cette unité devait, selon le contrat initial, voir sa capacité de production en gasoil passer de 737.000 tonnes/an à 1,18 million de tonnes/an ainsi qu’un doublement de la capacité de production de l’essence super avec une hausse conséquente des capacités de stockage de carburants.

Vos commentaires

  • ]Le 31 octobre à 15:08[, par mizand

    et on va arreter de produire du normal avec plomb

  • ]Le 31 octobre à 16:20[, par aminerona

    peutétre larret (nchallah) de l’importation de ces produit

Répondre à cet article