Accueil du site > Actualité > Actualité > Les nouveaux tarifs des documents électroniques "toujours au stade de (...)

Noureddine Bedoui, Ministre de l’Intérieur : Les nouveaux tarifs des documents électroniques "toujours au stade de l’examen"

Publié le dimanche 27 mai 2018 à 14:10, par APS

Le ministre de l’Intérieur, des collectivités locales et de l’aménagement du territoire, Noureddine Bedoui, a affirmé samedi à Alger que les nouveaux tarifs de délivrance des documents électroniques "sont toujours en phase d’étude" au niveau du Gouvernement.

Lors d’une conférence de presse tenue en marge de la première rencontre nationale de prévention et de lutte contre les incendies et les feux de forêts organisée par les ministères de l’Intérieur et de l’Agriculture au Palais des Nations, M. Bedoui a indiqué que "les nouveaux tarifs de délivrance des documents biométriques sécurisés sont toujours au stade de l’examen et d’étude de comparaison les expériences des autres pays", ajoutant que son département "s’attèle à la présentation de toutes ces données et à l’examen de l’ensemble des propositions en collaboration avec le ministère des Finances au niveau du Gouvernement".

Après avoir affirmé que la loi de Finances complémentaire 2018 (LFC 2018) "n’a pas encore été promulguée pour parler des nouvelles taxes", le ministre a souligné que "les processus de numérisation, de modernisation et de développement ont un coût", ajoutant que le ministère de l’Intérieur aspire à moderniser et à humaniser l’administration pour répondre aux normes internationales. "Il n’y aucun mal de procéder à l’étude de la valeur financière de ces documents biométriques sécurisés".

A rappeler que le premier ministère avait présenté jeudi dernier des explications sur les nouveaux tarifs relatifs à la délivrance des documents électronique, indiquant que "des +fuites+ organisées sur l’avant-projet de Loi de finances complémentaire pour l’année 2018 alimentent la spéculation et parfois même les fausses informations sur les nouveaux tarifs de délivrance des documents électroniques ce qui requiert des précisions pour éclairer l’opinion sur cette question.

Répondre à cet article