Accueil du site > Actualité > Actualité > Les importations en hausse de plus de 5% sur les 5 premiers mois (...)

Véhicules de tourisme : Les importations en hausse de plus de 5% sur les 5 premiers mois 2017

2 commentaires

Publié le dimanche 9 juillet 2017 à 17:18, par APS

La facture d`importation des véhicules de tourisme s’est établie à 530,8 millions de dollars durant les cinq premiers mois de l’année 2017, contre 504,02 millions de dollars sur la même période de l’année 2016, soit une hausse de 5,31%, a appris l’APS auprès des Douanes.

Par contre, la facture d’importation des véhicules de transport de personnes et de marchandises (classés dans le groupe des Biens d`équipement) a reculé en se chiffrant à 196,4 millions de dollars contre 263,45 millions de dollars, en recul de 25,45% entre les deux périodes de comparaison.

Concernant les parties et accessoires des véhicules automobiles (classés en Biens de consommation non alimentaires), leur facture d`importation a atteint 164,1 millions de dollars contre 171,53 millions de dollars, en baisse de 4,33%.

Pour les pneumatiques neufs en caoutchouc, ils ont été importés pour un montant de 144,6 millions de dollars contre 181 millions de dollars, soit une baisse de 20,11%.

Pour rappel, sur l`année 2016, le contingent quantitatif d`importation des véhicules de tourisme a été fixé à 98.374 unités dans le cadre des licences d`importation.

La facture d`importation des véhicules de tourisme avait coûté près de 1,3 milliard de dollars en 2016 contre 2,04 milliards de dollars en 2015, soit une baisse de 36,61%.

Vos commentaires

  • ]Le 13 juillet à 08:54[, par Clio18

    A ma connaissance les quotas d’importation des véhicules n’ont pas été attribués jusqu’ a ce jour donc d’où viennent ces chiffres ?si ces millions de dollars représentent les chiffres d’importation des particuliers l’état n’a rien débourse alors qu’ils arrêtent de nous prendre pour des cons a la fin !!

  • ]Le 13 juillet à 14:04[, par Touka

    @clio18 les sociétés ont pu importer dans le cadre d’investissement nécessaire à leur activité. Et elles ne se sont pas privé, compte tenu de la possibilité de profiter du taux bancaire. Ce n’est plus possible il me semble depuis quelques mois.

Répondre à cet article