Accueil du site > Actualité > Actualité > Les détails de l’usine Iveco

Ival Industrie : Les détails de l’usine Iveco

Publié le mardi 25 avril 2017 à 15:33, par Khaled A.

Ival, représentant d’Iveco en Algérie, a organisé une visite de la futur usine de la marque italienne à Oued El Berdi (Bouira) et a profité pour dévoiler les différents détails de son investissement.

Prévue pour aujourd’hui, la pose de la première pierre de l’usine Ival Production destinée à l’assemblage en CKD des modèles de la marque Iveco n’a pas eu lieu suite à une urgence de dernière minute du Wali de Bouira. Ce dernier a néanmoins reçu dans son bureau le PDG d’Ival, M.Mohamed Bairi, accompagné par le patron du FCE, M. Ali Haddad pour les rassurer encore une fois sur l’entière disponibilité de ses services pour la réussite de cet important projet. Un contre-temps qui n’a pas empêché les deux hommes de se rendre sur le site de la future usine d’Ival Industrie, le patron d’Ival expliquant l’investissement au président du FCE.

Les présents ont également eu droit à connaître dans le détail ce projet dont le coût annoncé est de 3,415 milliards de DA et s’étalant sur une superficie totale de 100.022 m² dont 37.502 m² de surface couverte une fois les travaux terminés. Cette usine de Bouira offrira 750 emplois directs lors de son démarrage en 2020 et assemblera ses modèles en CKD pour une capacité de production de 4000 unités/an et ce avec un seul shift, précise le DG d’Ival, M. Benomrane. Une production qui se fera en trois étapes avec une première phase de démarrage avec un châssis assemblé et une cabine peinte et garnie, une seconde phase avec un peu plus de 1000 unités/an et qui verra l’adoption d’un châssis complètement désassemblé puis une troisième phase permettant de produire plus de 1500 unités/an qui profitera en plus d’une cabine apprêtée. Quand aux modèles prévus, l’usine produire l’Iveco Daily (3,5 à 7 tonnes), le porteur Eurocargo (14-19 tonnes) et enfin le porteur/tracteur Trakker (26 à 100 tonnes).

Concernant cette usine, les responsables d’Ival annoncent un taux d’intégration de 35% dès le début de l’activité en 2020 puisque la carrosserie (Benne basculante, caisse frigorifique, caisse conteneur, plateau ridelles, plateau dépanneur, plateau maraicher, benne collecte d’ordures, grue de levage…) représente déjà 20% tandis que d’autres pièces et prestations de services viendraient s’ajouter à hauteur de 15%. Une sous-traitance qu’Ival Industrie espère prospérer d’ici l’inauguration de l’usine afin de s’approvisionner en première monte en boîtes de vitesses, batteries, réservoirs, radiateurs, vitrerie, câbles et faisceaux électriques, peinture et dérivés, sellerie, visserie et boulonnerie, éléments de suspensions ainsi que des pièces en plastique et caoutchouc.

Portfolio

Répondre à cet article