Accueil du site > Actualité > Actualité > Le véhicule particulier parmi sept catégories de produits retenues

Crédit à la consommation : Le véhicule particulier parmi sept catégories de produits retenues

Publié le mercredi 30 décembre 2015 à 14:43, par APS

Sept (7) filières industrielles locales ont été désignées éligibles au crédit à la consommation et parmi les produits qui en découlent figure le véhicule particulier de tourisme.

Le gouvernement a fixé sept (7) catégories de produits fabriqués ou assemblés localement qui seront éligibles au crédit à la consommation, a appris, mercredi, l’APS auprès d’une source proche du dossier :

1- Activité de fabrication d’appareils électriques et électroménagers : Téléviseurs, vidéo, son et mp3, appareils photos et caméscopes, chauffages, climatiseurs, réfrigérateurs, équipements de cuisine domestique, équipements de lavages domestiques et petits électroménagers

2- Activité de fabrication des téléphones, tablettes et smartphones : Téléphones, téléphones cellulaires et tablettes

3- Activité construction de véhicules automobiles et motocycles de moteurs thermiques :

- Voitures particulières de tourisme
- Cycles et tricycles à moteur

4- Activité de fabrication de machines de bureau et de traitement de l’information : Ordinateurs, autres équipements informatiques et accessoires

5- Activité de fabrication industrielle d’ensembles d’ameublement en bois à usage domestique : Meubles, ensembles de mobiliers et d’accessoires en bois ou associés à d’autres matières, à usage domestique.

6- Activité des textiles et cuirs : Tissu d’ameublement, tapisserie, moquette et literie

7- Activité des matériaux de construction : céramique et céramique sanitaire

Cette liste fait l’objet d’un arrêté interministériel qui sera signé, jeudi, par les ministres, respectivement, du Commerce, des Finances et de l’Industrie et des mines.

Gelé depuis 2009 pour ralentir les importations et limiter le niveau d’endettement des ménages, le crédit à la consommation sera réinstauré en 2016 pour encourager la consommation du produit national et l’appareil de production locale dans un contexte où l’Algérie a plus que jamais besoin de diversifier son économie et de réduire ses importations.

Réintroduit par l’article 88 de la loi de finances 2015, ce crédit est destiné exclusivement aux produits fabriqués ou assemblés localement.

Les prêts bancaires peuvent, en fonction du choix de l’emprunteur, couvrir la totalité du prix du produit acquis mais seront assortis de taux d’intérêt non bonifiés.

Les produits éligibles au crédit à la consommation ne sont pas conditionnés par un taux-plancher d’intégration du produit.

Afin de s’assurer de la solvabilité du consommateur-emprunteur, une centrale des risques des entreprises et ménages (CREM) a été mise en place par la Banque d’Algérie.

Cet outil assure une gestion interbancaire des risques de crédits en intégrant dans son système tous les prêts contractés et les données relatives à la clientèle y compris les défauts de paiement.

Les revenus de l’emprunteur devront assurer le remboursement du crédit durant les délais fixés par le décret exécutif relatif au crédit à la consommation, dont la durée est supérieure à trois (3) mois et n’excédant pas les soixante (60) mois.

APS

Lire également

Peugeot Algérie : Disponibilité du Partner Atelier
Ival : Finalement, l’unité de montage sera pour février

Répondre à cet article