Accueil du site > Actualité > Actualité > Le taux de réalisation de la nouvelle aérogare d’Alger a atteint (...)

Transport aérien : Le taux de réalisation de la nouvelle aérogare d’Alger a atteint 70%

1 commentaire

Publié le mercredi 12 avril 2017 à 20:56, par APS

Le taux de réalisation des travaux de la nouvelle aérogare internationale d’Alger a atteint les 70%, a indiqué mercredi le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, chargé de l’intérim du ministère des Travaux publics et des Transports, Abdelmalek Boudiaf, lors d’une visite d’inspection de cette infrastructure.

Accompagné du Directeur général de l’aéroport Houari-Boumediene, Tahar Allache, le ministre a insisté sur le respect des délais de réalisation de cette aérogare qui devrait être réceptionnée à la fin 2018.

Il a estimé dans ce sens que la nouvelle aérogare doit disposer d’une gare multimodale comprenant les différents moyens de transport pour faciliter le déplacement des voyageurs.

Par ailleurs, il a également relevé l’importance du transfert du savoir-faire aux jeunes cadres algériens à travers des partenariats avec les entreprises étrangères activant sur ce chantier.

De son côté, M. Allache a indiqué que le schéma directeur de développement de l’aéroport portait un éventail de projets à inclure dans le cadre de la modernisation de l’aéroport.

Il a ainsi évoqué le projet d’un nouvel hôtel dont les travaux de fondation ont déjà commencé, la nouvelle tour de contrôle ainsi que les différentes liaisons de l’aéroport aux autres moyens de transport tels le chemin de fer et le métro.

Il a également fait savoir qu’avant l’exploitation commerciale de la nouvelle aérogare, des essais techniques de son fonctionnement étaient programmés pour juin ou juillet 2018.

Pour rappel, le coût global de cette extension de l’aéroport international Houari Boumediene est estimé à 74 milliards de DA et s`étale sur une superficie de 20 hectares.

Il sera doté d`un parking véhicules de 4.500 places, de 3 parkings avions et voies de circulation d`une superficie de plus de 424.000 m2, de 120 points d`enregistrement, de 84 guichets de contrôle et de 9 tapis roulants.

Le financement de ce méga projet est assuré par l`Entreprise de gestion des aéroports d`Alger à hauteur de 45 milliards de DA tandis que le reste sera financé par le Trésor public.

Cette nouvelle aérogare, dont les travaux de réalisation ont été confiés à la société chinoise CSCEC, assurera un trafic de 10 millions de passagers/an et gérera 1.800 bagages/heure.

Des travaux d`extension du métro d`Alger reliant El Harrach-centre à cet aéroport international ont été entamés il y a plus d’une année, et dont la réalisation est prise en charge par l`entreprise publique Cosider.

Cette ligne, qui s`étend sur un tronçon de 9,5 kms et composée de 9 stations et de 10 puits de ventilation, devrait être réceptionnée fin 2019 ou début 2020.

S’y ajoutera une nouvelle ligne ferroviaire reliant Bab Ezzouar à l`aéroport international d`Alger, qui s`étend sur un tronçon de 3 kms (dont 1,4 km en tunnel) et d`un coût de 9 milliards de DA.

Confié à 5 entreprises algériennes, ce projet devrait être réceptionné en juillet 2018.

Vos commentaires

  • ]Le 13 avril à 07:29[, par Touka

    Parfait il ne reste plus qu’à relier le métro à l’ouest d’Alger.

Répondre à cet article