Accueil du site > Actualité > Actualité > Le succès de l’industrie automobile locale conditionné par une (...)

Sous-traitance : Le succès de l’industrie automobile locale conditionné par une intégration progressive

Publié le lundi 5 mars 2018 à 12:53, par La rédaction

La participation active au processus de fabrication avec une intégration nationale progressive constituent la condition sine-qua-non du succès de l’industrie automobile en Algérie, a affirmé lundi à Alger le ministre de l’Industrie et des mines, Youcef Yousfi.

S’exprimant lors de l’ouverture des premières Journées techniques sur la sous-traitance véhicules, M. Yousfi a indiqué que l’objectif n’est pas le montage des véhicules, même s’il constitue un jalon nécessaire d’apprentissage, mais plutôt la participation active au processus de fabrication avec une intégration progressive : "C’est la condition sine-qua-non du succès de l’implantation et du développement pérenne de l’industrie automobile dans notre pays".

Le ministre a aussi rappelé que dans sa quête pour le développement de l’industrie automobile, l’Algérie "ne part de rien" puisque cela fait une cinquantaine d’année que la SNVI produit des véhicules industriels "bien appréciés" par les utilisateurs, et ce, avec un taux d’intégration supérieur à 80%. A ce propos, il a considéré que même si la technologie n’est pas des plus récentes, une expérience et un savoir-faire ont été acquis avec une main d’œuvre qualifiée et motivée.

Le ministre de tutelle a également déclaré que " ces journées techniques devraient nous permettre d’initier, d’encourager et de faciliter un dialogue entre toutes les parties prenantes" tout en invitant "tous les opérateurs économiques, tous les industriels, tous les sous-traitants, tous les fabricants de véhicules à conjuguer leurs efforts pour le succès de cette industrie. Vous avez déjà et vous aurez tout le soutlen des autorités concernées à cet effet."

Répondre à cet article