Accueil du site > Actualité > Actualité > Le soutien de l’Etat vise le passage de l’étape du montage à (...)

Industrie automobile : Le soutien de l’Etat vise le passage de l’étape du montage à celui de la production

Publié le vendredi 28 juillet 2017 à 19:41, par APS

 Le ministre du Commerce, Ahmed Saci Abdelhafidh, a indiqué, jeudi à Relizane, que le soutien de l’Etat à l’industrie mécanique vise le passage de l’étape du montage de véhicules à celui de la production.

Dans une allocution qu’il a prononcée à l’occasion de l’inauguration de l’usine de montage des véhicules Volkswagen, implantée dans la zone industrielle de Sidi Khettab, dans la wilaya de Relizane, le ministre a précisé que le soutien de l’Etat à l’industrie mécanique vise à passer de la phase du montage des véhicules à celle de la production.

"Aujourd’hui, il est nécessaire de soutenir davantage cette industrie mécanique et nous orienter vers l’objectif visé dans le cadre du partenariat avec le groupe Volkswagen, celui du passage à la phase de la construction et de la production mécaniques dans les délais les plus brefs possibles", a souligné M. Ahmed Saci.

Dans ce sens, le ministre du Commerce a ajouté : "nous sommes convaincus que les objectifs fixés se concrétiseront progressivement mais les groupes +Sovac+ et +Volskwagen+ doivent faire siennes ces étapes pour atteindre la phase de la construction et non celle du montage".

Le ministre a assuré que les prochaines semaines donneront plus de visibilité à cette démarche. "Nous voulons que le groupe allemand de renommée mondiale devienne notre allié et notre partenaire pour consolider l’industrie automobile en Algérie, acquérir le savoir-faire en matière de construction et de la technologie, élargir le champ de cette industrie et faire de l’Algérie un pays exportateur de ces véhicules", a-t-il souligné.

M. Ahmed Saci Abdelhafidh a, par ailleurs, rappelé que le chiffre d’affaires en Algérie du constructeur allemand a été, depuis des années, important. "Ceci constituera pour nous une opportunité pour passer à l’étape de la construction automobile et à la création d’emplois", a-t-il déclaré.

En inspectant les différents ateliers de l’usine, le ministre a invité les responsables des deux groupes à s’orienter vers la sous-traitance locale.

"Nous demandons l’extension de cette usine à toutes les activités pouvant servir l’économie nationale par la réalisation d’autres usines de sous-traitance, la réalisation de l’intégration économique, l’acquisition du savoir-faire et des technologies, l’exportation des véhicules et la mise en place d’une véritable industrie créatrices de richesses", a souligné M. Ahmed Saci.

Répondre à cet article