Accueil du site > Actualité > Actualité > Le Skoda Kodiaq officiellement dévoilé

Skoda : Le Skoda Kodiaq officiellement dévoilé

10 commentaires

Publié le jeudi 1er septembre 2016 à 19:38, par Khaled A.

Le constructeur tchèque Skoda dévoile en ce moment même à Berlin, son grand SUV Kodiaq dont la commercialisation débutera en 2017.

Avec une longueur de 4,70 m, une capacité maximale de sept places et le coffre le plus généreux de sa catégorie, le Skoda Kodiaq est le premier grand SUV du constructeur tchèque. Le constructeur tchèque avait dévoilé une partie de son design il y a quelques jours, laissant découvrir une planche de bord au design spécifique, que ce soit pour les compteurs, la console centrale qui affiche un écran central encadré par deux aérateurs verticaux ou les larges inserts gris façon bois.

L’extérieur fut pour sa part "victime" de fuites sur la toile qui ont permis de voir un design sans grandes surprises tellement les différents spyshots et sorties officielles "camouflées" avaient levé le voile. À l’avant, une double ligne horizontale "symbolise la force et la protection" . Imposante, la large calandre au relief marqué veut transmettre la solidité du modèle. Elle rejoint sans discontinuité les blocs optiques lisses et inclinés qui participent à l’originalité du Kodiaq. Les deux optiques doubles dessinent un visage à quatre yeux et leur structure cristalline se retrouve dans d’autres éléments, les feux arrière notamment qui perpétuent le "C" traditionnel, signature visuelle de la marque. Les deux sorties d’échappement s’insèrent dans un carénage, donnant à l’arrière un aspect sportif et puissant. De profil, une étrange impression d’inspiration by Land rover, l’empattement long et les porte-à-faux courts laissent augurer de l’espace intérieur.

Équipements

Les solutions Simply Clever disponibles sur le Kodiaq confirment que Skoda vous en donne toujours « un peu plus » pour votre argent. Ces spécificités de la marque apportent un supplément de confort et de commodité au quotidien, à l’instar de la protection de bord de porte, dernière astuce en date : grâce à des ressorts précontraints, elle se déploie automatiquement à l’ouverture de la porte pour éviter que son bord métallique ne touche le mur du garage ou la voiture voisine. À la fermeture de la porte, la protection s’escamote d’elle-même. Finies les portes éraflées, les vôtres comme celles des véhicules proches. En outre, Skoda propose pour la première fois en option un verrouillage centralisé de sécurité enfants, un système facilitant la conversation à bord (in-car communication) et des appui-têtes grand confort. Au total, ce sont ainsi plus de 30 solutions Simply Clever qu’offre le Kodiaq.

Systèmes d’aide au conducteur

Pour la route, le SUV dispose d’un large éventail de dispositifs d’aide à la conduite, dont un bon nombre n’équipait jusqu’à présent que les véhicules haut de gamme. Certains sont fournis de série et d’autres en option, seuls ou sous forme de pack.

Un équipement innovant s’ajoute à l’ensemble : l’aide au remorquage Tow Assist. Lorsque le Skoda Kodiaq tracte un attelage, ce système prend le contrôle de la direction lors des marches arrière lentes. À ce moment-là, la nouvelle fonction d’aide aux manœuvres "Manoeuvre Assist" freine dès qu’un obstacle est détecté derrière le véhicule. Le pilotage du système s’effectue via une fonction plus évoluée des radars de recul.

La vision périphérique "Area View" est également une première pour la marque : les caméras situées à l’avant, à l’arrière et dans les rétroviseurs extérieurs sont munies d’un objectif grand angle qui permet de visualiser sur l’écran les abords immédiats du véhicule. Ceux-ci s’affichent notamment sous forme de vue immersive virtuelle et d’images à 180° des zones avant et arrière, ce qui facilite la conduite dans les situations délicates et sur terrain accidenté.

Le système "Front Assist" (freinage automatique en cas de détection d’obstacle) avec "City Emergency Brake" (freinage d’urgence en ville) fait partie des équipements de série. Grâce à un radar, il détecte les situations à risque impliquant un piéton ou un autre véhicule. Le cas échéant, il avertit le conducteur et applique au besoin un freinage partiel ou total. La fonction "City Emergency Brake" est opérationnelle jusqu’à 34 km/h. En option, la Protection prédictive des piétons Predictive Pedestrian Protection complète le système Front Assist.

Basé lui aussi sur un radar, le régulateur de vitesse adaptatif (Adaptive Cruise Control ACC) aide le conducteur à garder la vitesse fixée et la distance souhaitée avec le véhicule précédent. De leurs côtés, l’aide au maintien dans la file (Lane Assist), le détecteur d’angles morts (Blind Spot Detect) et l’avertissement de circulation arrière (Rear Traffic Alert) facilitent le maintien dans la file de circulation, les changements de voie grâce au radar arrière et les marches arrière. Si la voiture est également équipée de l’ACC (et d’une boîte DSG), une fonction supplémentaire vient s’ajouter : l’aide à la conduite dans les embouteillages (Traffic Jam Assist), qui maintient l’allure et freine si nécessaire. La fonction Lane Assist est opérationnelle jusqu’à 65 km/h.

S’il perçoit des signes de fatigue, le détecteur Driver Alert invite le conducteur à faire une pause. L’aide au freinage d’urgence (Emergency Assist, là encore uniquement avec boîte DSG) est une fonction supplémentaire de l’ensemble ACC + Lane Assist. En présence d’un danger que le conducteur semble incapable de gérer, le système peut freiner le gros SUV jusqu’à l’arrêt complet. Existant en deux versions, la protection anticipative des occupants (Crew Protect Assist) ferme les vitres latérales, le toit ouvrant et retend automatiquement les ceintures de sécurité pour parer à un accident imminent. Si celui-ci se produit effectivement, le freinage anti-multicollision (de série) évite que le Kodiaq ne poursuive sa course incontrôlée. Basée sur une caméra, la reconnaissance des panneaux de signalisation (Travel Assist) affiche sur l’ordinateur de bord et l’écran du navigateur les limitations de vitesse et autres panneaux routiers.

Skoda Connect

Avec ses solutions d’infotainment et de connectivité, le SUV Skoda peut être connecté en permanence. Des services en ligne révolutionnaires ajoutent une dimension nouvelle à la navigation et à l’infodivertissement. Parallèlement, Skoda Connect permet d’accéder à distance au véhicule ainsi qu’à l’assistance.

Skoda Connect est constitué de deux éléments : les services d’infodivertissement en ligne qui permettent l’accès à plus d’informations et aux détails de la navigation en temps réel. Care Connect donne accès au véhicule et à l’assistance à distance.

La première catégorie englobe l’information trafic en temps réel ; les services Google Earth (avec le système Columbus), capables de présenter l’itinéraire sous forme topographique à partir de Google ; Google Street View (avec le système Columbus), qui fournit une vue photographique de la rue de destination. Des mises à jour cartographiques ainsi que différents services liés aux prix des carburants, aux stationnements disponibles, à l’actualité, la météo et aux points d’intérêt complètent l’Infotainment. Ces prestations sont gratuites la première année suivant l’achat d’un véhicule neuf, et payantes ensuite.

Intégrée d’origine à Care Connect, l’émission automatique d’un appel d’urgence immédiatement après un accident en constitue l’élément central : si un airbag se déclenche, une centrale d’appels d’urgence est directement prévenue. S’y ajoute une fonction de notification en cas d’accident bénin et d’appel en cas de panne. Le pack Care Connect comprend en outre le Proactive Service qui, une fois activé, envoie au garage toutes les données requises avant un passage en atelier. La troisième fonction de Care Connect est l’accès à distance.

Qui plus est, Skoda propose désormais l’application Skoda Connect qui donne accès à d’autres prestations. Par exemple, le smartphone alerte le propriétaire si un tiers conduit sa voiture en dehors des limites qu’il a lui-même fixées, à vitesse excessive ou hors d’un périmètre déterminé. L’application permet aussi de transférer l’itinéraire planifié du domicile au GPS embarqué.

Autre service de connectivité embarquée, Connected Car lie SmartLink et SmartGate (une fonction qui transfère par exemple les données du véhicule) pour en faire un système polyvalent.

Systèmes d’infotainment

L’autoradio et l’infodivertissement du Skoda Kodiaq sont à la pointe de la technologie. D’une réactivité instantanée, ils bénéficient de fonctions et d’une interface ultramodernes ainsi que d’une dalle capacitive, c’est-à-dire qu’ils réagissent au contact du doigt et non à la seule pression. Les fonctions de base s’utilisent très simplement par l’intermédiaire de boutons physiques – poussoirs ou rotatifs.

D’origine, le véhicule est équipé du système d’infotainment Swing à écran de 6,5”. Il peut être complété d’une connexion téléphonique mains libres Bluetooth et de l’interface Skoda SmartLink, compatible avec les standards de liaison embarquée Apple CarPlay, Android Auto et MirrorLinkTM. Lorsque l’on branche un téléphone sur le port USB, les réglages correspondants s’affichent sur l’écran multimédia.

Système d’infotainment optionnel, Bolero s’accompagne d’un écran tactile 8” haute définition et de la fonction « in-car communication » (ICC) qui facilite la conversation à bord : le micro de téléphonie mains libres enregistre la voix du conducteur et la restitue aux passagers arrière par l’intermédiaire des haut-parleurs.

Le système Amundsen ajoute aux fonctionnalités de Bolero un navigateur ainsi qu’un mode d’affichage spécialement adapté à la conduite tout-terrain, pratique aussi dans parkings exigus. Summum en matière d’infodivertissement, le système Columbus avec GPS intégré dispose en outre d’une carte mémoire flash de 64 Go et d’un lecteur de DVD. Un module LTE accessoire facilite l’accès à l’Internet haut débit à bord. De plus, grâce au point d’accès Wi-Fi (en option également), les passagers peuvent surfer sur la toile, lire du contenu en streaming et envoyer des courriels par leurs appareils mobiles.

Enfin, d’intéressants équipements accessoires parachèvent l’offre du Kodiaq : la base d’accueil Phonebox (fondée sur la norme QI) permet de recharger un téléphone par induction et est raccordée à l’antenne de toit (sans fil dans les deux cas) ; la sonorisation Canton, d’une puissance de 575 Watts et comprenant dix haut-parleurs dont un caisson de basses ; des porte-tablettes à fixer aux appuis-tête avant. Enfin, un port USB et une prise de 230 V en option permettent de recharger les appareils mobiles.

Motorisations

Au lancement du Skoda Kodiaq, le catalogue proposera cinq moteurs : deux TDI et trois TSI, d’une cylindrée de 1,4 à 2,0 litres et d’une puissance allant de 125 ch à 190 ch. Ces groupes essence et diesel sont tous des turbos à injection directe, conformes à la norme antipollution Euro 6. Tous bénéficient en outre du système Stop-Start, de la récupération d’énergie au freinage et d’un système très efficace de gestion thermique qui contribue à leur sobriété, malgré leur puissance élevée.

Le diesel 2.0 TDI est disponible en deux versions : 150 ch et 340 Nm pour la première, 190 ch et 400 Nm pour la version haut de gamme. En moyenne, le TDI d’entrée de gamme consomme 5,0 l de gazole (131 g CO2/km) aux 100 km. Le plus puissant des deux diesels propulse le grand SUV de 0 à 100 km/h en 8,6 secondes et à 165 km/h en vitesse de pointe.

Côté essence, la gamme se compose de deux groupes 1.4 TSI et d’un 2.0 TSI. La version d’entrée de gamme du quatre-cylindres compact développe 125 ch et 200 Nm de couple. Sa consommation en cycle NEDC s’établit à 6,0 litres aux 100 km, chiffre correspondant à 140 g CO2/km. La version supérieure du 1,4-litre affiche quant à elle 150 ch et 250 Nm de couple ; son dispositif ACT (Active Cylinder Technology) coupe automatiquement les deuxième et troisième cylindres sous faible charge. Chef de file des moteurs à essence, le 2.0 TSI bénéficie d’un nouveau procédé de combustion qui diminue la consommation. Sa puissance est de 180 ch pour un couple de 320 Nm.

Boîtes de vitesses

Le Kodiaq est disponible avec différents types de boîte de vitesses : mécanique à six rapports ou boîtes DSG à six ou sept rapports, selon la motorisation choisie.

Inédite chez Skoda, la variante à double embrayage et sept vitesses a été conçue pour des moteurs puissants dont le couple peut monter jusqu’à 500 Nm. Le principe du double embrayage assure un passage des rapports instantané et confortable, sous une structure très compacte.

La boîte DSG à sept vitesses peut s’utiliser de différentes façons : en modes automatiques D ou S, ou bien en mode manuel à l’aide du levier de vitesse ou des palettes au volant. Lorsque l’on sélectionne le mode Eco au menu de la sélection du mode de conduite (en option), le système débraye automatiquement dès que le conducteur relâche l’accélérateur au-delà de 20 km/h, et le KODIAQ passe en roue libre.

Les deux motorisations les plus puissantes – le TDI de 190 ch et le TSI de 180 ch – sont couplés à la boîte DSG 7 rapports et la transmission intégrale, une combinaison inédite chez Skoda. La boîte mécanique six vitesses et la DSG six vitesses sont en option sur le 1.4 TSI de 150 ch à transmission intégrale. Quant à la motricité 4x2, elles n’est associée qu’à la boîte DSG à six rapports. Le diesel d’entrée de gamme à transmission intégrale peut être accouplé au choix à la boîte manuelle six vitesses ou à la boîte DSG sept vitesses, cette dernière étant l’unique version proposée en 4x2. Enfin, le TSI d’entrée de gamme est disponible avec boîte manuelle six vitesses et roues avant motrices.

Proposée sur la plupart des motorisations, la transmission intégrale améliore sensiblement la motricité, la stabilité et la sécurité de conduite, même hors route. Dotée d’un contrôle électronique, elle s’articule autour d’un embrayage multidisque qui lui permet de réagir rapidement et intelligemment. Le module de pilotage calcule en permanence le couple moteur idéalement nécessaire à l’essieu arrière, ce qui élimine quasiment les pertes de motricité dues à un système de gestion dépendant de la conduite. À la décélération ou sous faible charge, seules les roues avant sont motrices afin d’économiser le carburant.

Châssis

Le châssis du Skoda Kodiaq est également le fruit de l’expertise du Groupe. Les organes de la suspension avant MacPherson sont partiellement constitués d’aluminium. Pour sa part, l’essieu arrière à quatre bras en acier absorbe de façon distincte les forces longitudinales et transversales. Par le truchement d’un entraînement électromécanique, la direction assistée électrique assure un contact précis avec la chaussée et opère en étroite coordination avec plusieurs systèmes d’assistance.

Sur les finitions Active et Ambition, le SUV est livré avec des jantes de 17”, et de 18” sur la finition Style. Au nombre des options figurent des jantes de 19” finition fumée. Puissant et constant, le freinage repose à l’avant sur de grands disques ventilés. En virage rapide, le différentiel électronique XDS+ – une composante du correcteur électronique de trajectoire (ESC) – améliore encore la souplesse et la sécurité de conduite, en 4x2 comme en 4x4.

Par ailleurs, Skoda propose en option sur son grand SUV la sélection du mode de conduite. En fonction du choix du conducteur (mode Normal, Eco, Sport ou personnalisé, le système adapte le fonctionnement du moteur et la gestion de la boîte DSG, la direction assistée électrique, la climatisation et d’autres dispositifs. De surcroît, les modèles à transmission intégrale dispose d’un mode Snow dépourvu de limiteur de vitesse. Il adapte le fonctionnement de l’ABS, de l’antipatinage électronique ASR et du régulateur de vitesse adaptatif ACC (le cas échéant), ainsi que la gestion moteur et l’embrayage multidisque à pilotage électronique afin de faciliter la conduite sur les routes glissantes ou enneigées.

Disponible elle aussi en option, la suspension pilotée DCC fait partie intégrante de la sélection du mode de conduite. Ses clapets électriques régulent les amortisseurs en fonction de la situation. Combiné à la sélection du mode de conduite, le système s’adapte au style de conduite du conducteur, au bénéfice du confort et de la sécurité. Via le DCC, le conducteur peut choisir entre les modes Confort, Normal ou Sport.

Enfin, lorsque s’arrête le bitume, le Skoda Kodiaq n’hésite pas à poursuivre son chemin. Le mode tout-terrain s’actionne d’une simple pression sur un bouton (en option, avec transmission intégrale et sélection du mode de conduite). Châssis, moteur et freins adaptent alors leur fonctionnement à la particularité du terrain, principalement au démarrage, à la décélération et au niveau de la motricité. Dans ce mode tout-terrain, l’aide à la descente (Hill Descent) freine de manière adéquate pour sécuriser la descente.

Portfolio

Lire également

Seat : Le futur grand SUV sera produit en Allemagne
Women World Car Of The Year : Le Jaguar F-Pace succède au Volvo XC90
Sovac Production S.P.A : Une future plate-forme d’exportation pour la région
SOVAC Production S.P.A. : 12.000 voitures pour la première année, 100.000 au bout de 5 ans
Audi : Quattro GmbH devient Audi Sport GmbH
Sovac Production S.P.A : "Une excellente nouvelle" selon Seat

Vos commentaires

  • ]Le 1er septembre à 20:00[, par cardriver

    "DAS AUTO" Bravo Skoda, et en plus il est le seul a offrir 7 places contrairement a l’ateca et au tiguan . (sauf US)

  • ]Le 1er septembre à 20:48[, par LRM

    @ cardriver

    Mais a quel prix....

    Simply expensive.

  • ]Le 1er septembre à 21:51[, par mizand

    en tout les cas moins cher qu une VW pour une qualite identique

  • ]Le 2 septembre à 00:56[, par cardriver

    Je connais pas les prix ; mais il sera certainement moins cher que le tiguan, et peut être même que l’ateca a équipements équivalents .
    Dans une lointaine Algérie d’avant 2 ans, je pense qu’il aurait fait entre 2 millions et demi et 3 millions selon l’équipement ; mais hélas tout ça c’est du passé

  • ]Le 2 septembre à 10:48[, par Touka

    S’il est moins cher à équipements équivalent que le Seat Ateca... Ca vaut peut-être le coup.
    À moins qu’il facture ses 2 places supplémentaires à prix fort. Une version 5 places uniquement est-elle prévu ??

  • ]Le 2 septembre à 10:55[, par Clio18

    Sa silhouette me rappelle fortement un Q7 Pas vous ?sinon les skoda sont d’excellentes voitures !malheuresement chez nous elles ont rejoint le panthéon du premium !! ,, !

  • ]Le 3 septembre à 13:07[, par YOUGOURTHEN

    Mince, on dirait un Tiguan... hahahahhahahahahahahahahahaha

  • ]Le 5 septembre à 08:26[, par finswimmer

    Salut,
    Juste une petite parenthese. Le Kodiak est plus grand que l’Ateca ou le Tiguan. Ca sera l’equivalent du Touareg, donc plus grand que le Yeti qui va surrement etre devoile dans la foulee.
    la comparaison avec ces deux freres cadets n’est pas d’actualite ;)

  • ]Le 5 septembre à 10:58[, par Touka

    @finswimmer Même plateforme, même motorisation, même technologie... Plus grand de quelques centimètres en longueur pour accueillir 2 places supplémentaires, empruntant cette configuration au Tiguan 7 places. Donc oui ils sont comparables, contrairement au touareg qui partage plateforme et éléments avec le Porsche Cayenne !

  • ]Le 5 septembre à 13:41[, par cardriver

    Pour l’histoire du Touareg et du Q7 : une clio sw ou une ibiza break avec le rallongement du porte à fau arrière sont presque ou peut être même aussi grandes que les megane ou leon ; mais ça n’empêche ça reste des citadines et de la catégorie inférieure aux compactes.
    Donc ce n’est ni un toureg ni un q7 ni....
    Mais juste un tiguan remodelé à la sauce skoda.

Répondre à cet article