Accueil du site > Actualité > Actualité > Le projet sera bientôt bouclé selon le PDG de Societé Générale (...)

Usine PSA : Le projet sera bientôt bouclé selon le PDG de Societé Générale Algérie

1 commentaire

Publié le dimanche 17 juillet 2016 à 11:58, par Khaled A.

Le projet de l’usine PSA en Algérie sera bientôt bouclé selon la déclaration d’Eric Wormser, président du directoire de Société Générale Algérie (SGA), à Radio M, le 13 juillet dernier.

Invité au direct de Radio M, le premier responsable de président du directoire de Société Générale Algérie a abordé différents points relatifs aux activités de son entreprise dont celle de l’accompagnement des projets industriels dont celui de l’automobile, en citant l’intention de SGA d’accompagner le financement des divers projets annoncés tels que ceux de Nissan, Volkswagen et autres et à qui nous pourrons apporter notre « expertise en matière de structuration des crédits, d’analyse des projets et de mise en place des financements » comme nous l’avons fait pour le projet de l’usine PSA dont le pacte des actionnaires « pourrait être signé dans les prochains mois voire les prochaines semaines sans aucun problème ».

Pour rappel, la future usine PSA sera installée à Oran sur une superficie de 100 hectares, dont 25 pour les sous-traitants accompagnant cet investissement à l’instar de Faurecia et Valeo. Cette usine, dont la capacité de production sera de 100.000 unités/an est prévue pour, à moyen terme, une production de 50.000 véhicules pour en atteindre 75.000 deux ans après".

Vos commentaires

  • ]Le 17 juillet 2016 à 15:04[, par blumy31

    Peugeot temporise, pour voir l’évolution de la situation actuelle, si Hyundai s’installe avec Volkswagen le projet n’a aucun intérêt, l’investissement ne vaut pas la peine, aucune rentabilité avec un taux d’intégration aussi faible , et quand on voit qu’une Renault made in bladi coute plus chère qu’une voiture importée !
    La demande réelle (hors revendeurs) est faible, par rapport à tout ces sites de montage+importation.
    Il faut commencer par la sous-traitance et production de base : la pièce, et consommable pour réduire les importation et donner un sens au montage automobile en Algérie.

Répondre à cet article