Accueil du site > Actualité > Actualité > Le Patrol "Fanta Limon" du Dakar 1987 retrouve le Sahara

Nissan : Le Patrol "Fanta Limon" du Dakar 1987 retrouve le Sahara

Publié le mercredi 14 décembre 2016 à 10:19, par La rédaction

30 après sa victoire du Paris-Alger-Dakar 1987 en catégorie Diesel, Nissan a redonné vie à l’un de ses véhicules de course les plus emblématiques, le Nissan Patrol Fanta Limon.

La success-story du Nissan Patrol commença lors de l’édition 1987 du Paris-Dakar, quand Nissan Motorsport décida de prendre part à des rallyes internationaux. Pour ce faire, la Marque choisit son fameux 4x4, le Nissan Patrol. C’est déjà à l’époque, l’équipe NTCE d’Espagne qui mena le projet à bien. Avec des victoires en rallye-raid dans trois catégories Diesel au cours de l’année 1986, le succès ne se fit pas attendre.

Le 1er janvier 1987, 312 véhicules se trouvaient sur la ligne de départ, prêts à parcourir 13 000 kilomètres à travers l’Europe, l’Algérie, le Niger, le Mali, la Mauritanie, et le Sénégal. L’équipe Nissan Fanta Limon aligna deux voitures : la 211 (Prieto et Termens) et la 212 avec les frères Jorge et Hansi Babler. La course ne fut pas de tout repos. L’équipe technique fut bloquée dès la deuxième étape, laissant les équipages sans pièce de rechange pour le reste de la course. La 212 dût finalement abandonner après s’être renversée dans les dunes. Mais la 211 batailla jusqu’au bout. Le Nissan Patrol arriva 9ème au classement général et vainqueur de sa catégorie. Une fois leur mission accomplie, les véhicules cessèrent de courir : le Nissan Patrol 211 fut offert à un musée de l’automobile du sud de Gérone, en Espagne. Il y resta entreposé près de 30 ans.

L’idée de restaurer le véhicule est apparue en février 2014, lorsque les techniciens de NTCE trouvèrent des photos du véhicule sur internet. Réalisant que trois ans plus tard, la voiture célébrerait son 30ème anniversaire, ils contactèrent le musée afin de la récupérer. Juan Villegas, technicien chez NTCE et membre de l’équipe de restauration, a expliqué : « Le moteur était dans un triste état. Il était impossible de le démarrer et de nombreuses pièces étaient très oxydées. L’essieu avant était fortement endommagé. Mais le plus grave restait les circuits électriques totalement détruits par des rongeurs ».

Le véhicule fut transporté chez NTCE à Barcelone en mai 2014 et confié à huit équipes de volontaires. Ils y travaillèrent pendant les week-ends et sur leur temps libre. Ils cherchèrent à travers toute l’Europe et sollicitèrent plusieurs concessionnaires Nissan pour retrouver de nombreuses pièces. Certains éléments furent achetés d’occasion puis restaurés. Juan a ajouté : « Nous souhaitions que le véhicule soit le plus fidèle possible à l’origine. Nous avons eu de la chance de trouver les plans de développement ainsi que les manuels de service de NTCE. Nous avons suivi précisément toutes les recommandations afin de redonner son apparence originelle à cette mythique voiture de rallye-raid ».

En novembre 2016, le Nissan Patrol était terminé et prêt à faire son grand retour au beau milieu des dunes de sable. Juan a conclu : « L’esprit d’innovation qui était au cœur de la démarche de Nissan en 1987 sur le Paris-Dakar nous a inspiré tout au long de notre projet, tout comme et le succès de l’équipe qui a participé à l’une des courses les plus difficiles du monde ».

Répondre à cet article