Accueil du site > Actualité > Actualité > Le nouveau Volkswagen Touareg parcourt plus de 16 000 km pour sa première (...)

Volkswagen Group : Le nouveau Volkswagen Touareg parcourt plus de 16 000 km pour sa première mondiale

Publié le lundi 26 mars 2018 à 18:00, par La rédaction

Rainer Zietlow, spécialiste des longues distances, et son équipe parcourent 16 500 km à travers onze pays en partant de Bratislava (Slovaquie) avec une arrivée à Pékin (Chine) en 21 jours

L’aventurier et ses partenaires ont rallié Pékin en traversant onze pays au volant d’un prototype camouflé du nouveau Volkswagen Touareg. Le périple de l’équipe pour le « Bratislava2Beijing ». a duré 21 jours (voir vidéo).

« Grâce à ses nombreux systèmes d’aide à la conduite, le nouveau Touareg s’est montré remarquablement fiable et confortable pour cette première mondiale », indique Rainer Zietlow. « Le nouveau SUV Volkswagen est parfaitement adapté aux longues distances et nous a impressionné dans des conditions de conduite et météorologiques imprévisibles ».

En trois semaines, Zietlow et son équipe ont mis le nouveau Touareg à rude épreuve. L’itinéraire du « Bratislava2Beijing » a permis aux pionniers du Touareg de traverser onze pays : la Slovaquie, l’Autriche, la République tchèque, la Pologne, la Lituanie, la Lettonie, l’Estonie, la Russie, le Kazakhstan, la Mongolie, et enfin, la Chine.

Le point de départ était fixé à l’usine Volkswagen de Bratislava, où le Touareg est fabriqué depuis maintenant 16 ans. Près d’un million d’unités ont quitté les chaînes de production depuis son lancement en série, en 2002.

À bord du nouveau Touareg, Zietlow et ses camarades ont pu s’attaquer aux régions glacées du continent asiatique, après avoir traversé l’Europe hivernale. Les étapes journalières, dont certaines faisaient plus de 1 000 km et au cours desquelles la température a parfois oscillé entre -23 et +21°C, se sont avérées éprouvantes pour l’homme et la machine, mais elles ont aussi offert à l’équipe des moments inoubliables : paysages fabuleux, des conditions de conduite époustouflantes ou encore des rencontres avec des pêcheurs sur glace. Mais celui qui s’est senti toujours à sa place, c’est bien le nouveau Touareg, camouflé à l’avant et à l’arrière pour sa première mondiale.

Le voyage vers la première mondiale à Pékin les a successivement emmenés au cœur des neiges de l’Oural, sur le lac glacé Baïkal et à travers les plaines du Kazakhstan et les montagnes et steppes de Mongolie, avant de lui faire traverser la Mongolie-Intérieure, dernière étape avant l’Empire du Milieu. Au total, 16 500 km excitants qui resteront dans les annales de l’histoire, désormais ancienne, du Volkswagen Touareg. Rainer Zietlow avait déjà eu l’occasion de conduire à plusieurs reprises un Touareg : sur la Panaméricaine reliant la Terre de Feu et l’Alaska, 11 jours et 17 heures, entre Melbourne et Saint-Pétersbourg (« Russtralia »), 17 jours et 11 heures, entre l’Afrique du Sud et la Norvège (« Cape to Cape 2.0 »), 9 jours et 4 h, et entre Magadan (Russie orientale) et Lisbonne, 6 jours et 9 heures.

Répondre à cet article