Accueil du site > Actualité > Actualité > Le ministre de l’Industrie demande plus d’efforts à (...)

Industrie mécanique : Le ministre de l’Industrie demande plus d’efforts à l’entreprise des tracteurs agricoles

Publié le lundi 25 juin 2018 à 22:53, par La rédaction

Le pôle industriel mécanique de Constantine vient contribuer à la stratégie nationale de diversification de l’économie, a considéré, dimanche, le ministre de l’Industrie et des Mines, Youcef Yousfi.

Au cours d’une visite de travail dans la wilaya de Constantine, M. Yousfi qui s’est dit "satisfait" des capacités dont dispose ce pôle mécanique, du point de vue moyens logistiques disponibles et main d’œuvre qualifiée, a donné des instructions à l’effet d’augmenter la cadence de la production pour répondre aux besoins nationaux et passer à l’exportation pour être à la hauteur des ambitions nationales s’agissant de la diversification de l’économie nationale.

Le ministre de l’Industrie et des Mines a estimé que "Constantine, avec son pôle mécanique, peut contribuer efficacement au processus de diversification de l’économie nationale et dont l’industrie constitue un élément clé". Dans ce sens, le ministre a rappelé la récente décision du Président de la République portant octroi d’aides aux agriculteurs pour l’achat des équipements agricoles, ce qui constitue, selon lui, un avantage considérable favorisant la production mécanique (tracteurs agricoles notamment).

Dans ce contexte, le ministre a indiqué qu’il était "inconcevable qu’une entité, comme l’entreprise des tracteurs agricoles (ETRAG) d’Oued Hamimime, avec tous les moyens modernes dont elle dispose, ne tourne pas à plein régime pour produire plus et atteindre le seuil de l’exportation."

Youcef Yousfi a également demandé aux responsables davantage d’efforts pour couvrir les besoins nationaux et passer à l’exportation en assumant l’équation qualité-coût pour être compétitifs sur le marché international.

"Il faut faire l’effort nécessaire pour la commercialisation des produits fabriqués localement", a soutenu le ministre, à ce propos, attestant que l’Etat a prévu toutes les dispositions possibles pour accompagner ce processus, ajoutant : "nous avons le défi d’une économie à diversifier et nous avons les capacités de le faire", a ajouté le ministre.

Répondre à cet article