Accueil du site > Actualité > Actualité > Le joaillier Bulgari embarque à bord de la Fiat 500

Fiat Chrysler Automobiles : Le joaillier Bulgari embarque à bord de la Fiat 500

Publié le mardi 8 août 2017 à 18:17, par La rédaction

Fiat et Bulgari ont établi un partenariat prestigieux dans le cadre de la campagne créative « Vacances romaines » de Bulgari, exprimant dans le monde entier l’exubérance et la joie de vivre des deux marques italiennes.

Pour cette campagne, 1600 miniatures en poterie de la légendaire Fiat 500F ont été construites à une échelle de 1:6 et 1:12 pour décorer les vitrines de près de 300 boutiques Bulgari à travers le monde. Ces voitures transporteront des « passagers » hautement distingués : de magnifiques articles de joaillerie Bulgari symbolisant l’essence du goût et du style italiens.

Les petits modèles blancs et dorés sont des reproductions de la Fiat 500 la plus populaire de tous les temps, la série F, produite entre 1965 et 1972. Son statut d’œuvre d’art a été officiellement reconnu le 4 juillet 2017, lorsqu’un exemplaire a rejoint la collection permanente du Museum of Modern Art (MoMA) à New York. C’est un hommage bien mérité pour la célèbre petite Fiat 500, qui fête cette année son 60e anniversaire et constitue un symbole de la créativité italienne, dont l’expression unique d’art et de beauté inspire les artistes et les designers du monde entier.

Le projet 500 colle parfaitement à la campagne estivale « Vacances romaines », le nouveau programme créatif de Bulgari influencé par le célèbre film mettant en scène Audrey Hepburn et Gregory Peck. Les publicités s’articulent autour de vignettes très colorées de Rome, qui accueille à la fois des monuments culturels splendides et des lieux de divertissement populaires évoquant l’hédonisme de la ville éternelle. L’irrésistible joie de vivre de ces illustrations, signées par la jeune et déjà célèbre artiste Lotta Nieminen, s’adapte parfaitement au caractère ludique et joyeux de la Fiat 500, ambassadeur mondial de l’Italie et emblème de la motorisation de masse.

Répondre à cet article