Accueil du site > Actualité > Actualité > Le FMX à conduite autonome à l’épreuve de la mine Boliden (...)

Volvo Trucks : Le FMX à conduite autonome à l’épreuve de la mine Boliden (vidéo)

Publié le jeudi 15 septembre 2016 à 10:36, par Khaled A.

Volvo Trucks franchit aujourd’hui une nouvelle étape importante dans le développement des véhicules à conduite autonome en mettant son FMX à conduite autonome à l’épreuve des opérations souterraines dans la mine de Boliden de Kristineberg en Suède.

Les véhicules utilisés dans la mine sont des camions Volvo FMX conçus de série et équipés de nouvelles fonctionnalités. Ils sont entre autres dotés d’un système intégrant des capteurs radar/à laser. À la base, ce système est utilisé pour surveiller la géométrie de la mine et créer une carte d’itinéraire que le camion doit emprunter. L’information ainsi réunie est ensuite utilisée pour contrôler la direction du véhicule, les changements de rapport et la vitesse. Lors de chaque nouveau trajet, les capteurs sont utilisés pour scanner en permanence la zone autour du camion et optimiser l’opération et l’itinéraire.

Un camion à conduite autonome doit au moins présenter le même niveau de sécurité et la même fiabilité qu’un camion à conduite manuelle. Si un obstacle apparaît à proximité du camion, le véhicule se met automatiquement à l’arrêt et le centre de gestion du transport est alerté. Parmi les six capteurs intégrés dans le système, deux surveillent en permanence la même zone aux alentours du camion. Si un dysfonctionnement est observé au niveau du camion, le centre de gestion du transport peut intervenir à distance.

Le but étant également d’examiner dans quelle mesure cette technologie peut contribuer la productivité des transports dans des domaines d’application complexes limités géographiquement, les camions à conduite autonome permettent d’optimiser la logistique à l’intérieur de la mine d’une façon radicalement différente à ce qui existe aujourd’hui. Les camions peuvent fonctionner en continu, et grâce à une planification d’itinéraire précise et à une vitesse constante, on évite l’engorgement et il est possible de réduire les temps de chargement et de déchargement. Lors des opérations de dynamitage, les chauffeurs doivent généralement attendre jusqu’à la ventilation des galeries souterraines avant de pouvoir charger le minerai. Avec les camions à conduite autonome, il n’existe pas de telles contraintes. Chaque camion est donc utilisé plus efficacement et peut effectuer plus de missions de transport par rotation. Les véhicules deviennent partie intégrante du système de production global de la mine. La fluidité accrue des flux de transport et la constance accrue des vitesses s’accompagnent également d’une réduction de la consommation de carburant et d’un amortissement de l’usure.

Lire également

Ford : Présentation du 1.0 litre EcoBoost avec désactivation des cylindres
Ford : La Fiesta se renouvelle
Volvo Trucks : La douceur de l’I-Shift mise en avant (Vidéo)
Renault Algérie Production : 55.000 véhicules en 2 ans
Diamal : Livraison du premier Fuso FJ

Répondre à cet article