Accueil du site > Actualité > Actualité > Land Rover Discovery V, réinterprétation technologique

Mondial de Paris 2016 : Land Rover Discovery V, réinterprétation technologique

1 commentaire

Publié le mercredi 5 octobre 2016 à 13:14, par Khaled A.

Land Rover présente la nouvelle génération de son Discovery, toujours aussi baroudeur mais rehaussé par une technologie de pointe.

Dès le premier regard on se rend compte que cette nouvelle génération ne renie pas l’ADN de ses prédécesseurs à l’image de ce toit à décrochement, cette forme du pilier C qui nous rappelle le Discovery de quatrième génération et autre Discovery Sport tout en adoptant les derniers codes stylistiques de la marque à l’image de ces optiques plus étirées.

Long de 4.97m et capable d’accueillir sept adultes, le nouveau Discovery propose en première mondiale la configuration intelligente des sièges qui permet aux clients de régler les deuxième et troisième rangées de sièges à l’aide de commandes à l’arrière du véhicule, de l’écran tactile central et même à distance avec un smartphone via l’application InControl Touch Pro Services. Cette fonction innovante permet au propriétaire de reconfigurer les sièges à distance, par exemple de l’intérieur du magasin où il est en train d’acheter un article encombrant.

Autre innovation : la technologie Auto Access Height réduit la hauteur de la voiture jusqu’à 40mm pour en faciliter l’entrée et la sortie d’un parking. Il dispose également du système multimédia InControl Touch Pro de Jaguar Land Rover. Il comprend un grand écran tactile de 10’’ en position haute sur la console qui a permis aux concepteurs du Discovery de réduire d’un tiers le nombre de boutons de la console centrale. La dernière génération de navigation permet d’établir un itinéraire de porte-à-porte, les informations pouvant être partagées avec un smartphone pour finir le trajet à pied. Connexions iOS et Android, le système numérique surround Meridian à 14 haut-parleurs avec amplificateur, Wi-Fi 3G pour la musique en streaming ou à partir d’un appareil connecté, 6 prises 12V, 7 ports USB (jusqu’à 9 quand le véhicule est équipé d’un système multimédia) pour recharger leur smartphone ou tablette simultanément font également partie de la dotation.

Véhicule familiale, le Discovery se targue d’une multitude de rangements tels que le vide-poches caché dans la console centrale pouvant recevoir 4 iPads ou 2 petites bouteilles, un espace dans l’accoudoir central assez grand pour contenir 5 iPads, avec un couvercle qui tourne à 180° pour servir d’accoudoir même en position ouverte ou le petit rangement caché derrière le panneau ouvrable de la climatisation. Le compartiment à bagage n’est pas en reste, le coffre (à hayon électrique) peut contenir jusqu’à 2500 litres, ou jusqu’à 1231 litres derrière la deuxième rangée de sièges.

Tradition oblige, l’embourgeoisement du Discovery avec sa garde au sol de 283mm (+ 43mm par rapport au modèle précédent) et son passage de gué de 900mm (+ 200mm) ne s’empêche pas de rester fidèle à ses aptitudes off-road. Les nouvelles technologies permettent aux capacités tout-terrain du nouveau Discovery de devenir accessibles aux conducteurs inexpérimentés. À l’aide d’une molette rotative, le système Terrain Response 2 optimise les paramètres tels que la réactivité de l’accélérateur ou les caractéristiques de changement de vitesse, pour s’adapter aux conditions de conduite ; il peut même sélectionner le réglage optimal si le conducteur n’est pas sûr de lui. Sur les terrains particulièrement exigeants, le contrôle de progression en tout-terrain (ATPC) permet de maintenir la vitesse choisie par le conducteur qui peut ainsi se concentrer sur le volant sans toucher aux pédales. Le système est également utilisable pour démarrer sur une surface glissante.

Sous le capot, le Discovery V est doté des motorisations Jaguar Land Rover, essence et diesel, 4 et 6 cylindres, toutes associées à une boîte automatique ZF à 8 rapports. Le nouveau Td4 2.0 litres diesel de 180ch et 430 Nm de couple, le Sd4 Ingenium de 240ch et un couple maxi de 500Nm, le Td6 258ch et 600Nm de couple et le V6 essence suralimenté Si6 de 3.0 litres développant 340ch et un couple de 450Nm.

Lire également

BMW Group : Le premier SUV de Rolls-Royce poursuit son développement
Seat : Le futur grand SUV sera produit en Allemagne
Women World Car Of The Year : Le Jaguar F-Pace succède au Volvo XC90

Vos commentaires

  • ]Le 5 octobre à 21:36[, par cardriver

    Techniquement il a l’air bien réussi ; par contre pour la "gueule" si particulière du Disco avec son toit a double étage et les petites meurtrières arrière au dessus de la dernière custode ainsi que cet air de guerrier méchant ....
    Enfin.....une page de tournée, même si je pense qu’ils auraient pu faire l’effort et ce malgré les changements stylistiques qui s’imposent de garder l’esprit général comme avec le range rover.
    En tout cas ça fait peur pour le futur Defender.

Répondre à cet article