Accueil du site > Actualité > Actualité > Lancement de la campagne nationale de sensibilisation

Sécurité routière : Lancement de la campagne nationale de sensibilisation

Publié le lundi 29 février 2016 à 07:51, par APS

Le ministre de la communication, Hamid Grine, a procédé, hier dimanche à partir de Aïn Defla, au lancement d’une campagne nationale de sensibilisation sur les accidents de la route.

Une cérémonie a eu lieu à la maison de la culture Emir Abdelkader de la ville où s’est tenue une exposition à laquelle ont pris part différentes parties impliquées dans cette campagne de sensibilisation, à l’instar du ministère des Transports, la Sûreté nationale, la Défense nationale ainsi que la Protection civile.

Lors d’une intervention à cette occasion, le ministre de la communication a précisé que l’opportunité du lancement de cette campagne de sensibilisation réside dans le souci des pouvoirs publics à freiner l’ampleur du désastre enregistré chaque jour sur les routes du pays avec son lot de morts et d’handicapés.

Justifiant le choix de la radio pour le lancement de cette campane, il a indiqué que ce média de proximité se caractérise par son "grand impact" sur le citoyen au regard de ses spécificités qui font qu’il peut être écouté dans différentes situations.

"Contrairement aux journaux ou à la télévision, il est clair que l’on peut aisément écouter la radio tout en conduisant son véhicule ou s’adonner à d’autres activités, c’est dire que l’auditeur n’éprouve aucune difficulté à avoir l’information et à en saisir le sens", a-t-il soutenu.

Au total, 55 radios émettant sur le territoire national sont concernées par cette campagne de sensibilisation qui se poursuivra jusqu’à la fin de l’année en cours, a-t-il souligné, faisant remarquer que la conduite est "aussi un art de vivre".

S’attardant sur Aïn Defla, le ministre a expliqué que cette wilaya a été choisie pour le lancement de cette campagne compte tenu du fait qu’elle a occupé la deuxième place au niveau national quant au nombre de décès enregistrés sur les routes (151) en 2015.

L’assistant du DG de la radio nationale, Mohamed Chellouche, a, de son côté, présenté le plan médiatique de cette initiative, rappelant que la campagne lancée en 2010 par ce même média avait alors permis une diminution de 25 % du taux des accidents de la route.

En sus de son objectif consistant à diminuer de l’hécatombe sur les routes du pays, cette campagne s’efforcera de faire en sorte que la lutte contre les accidents de la route soit une affaire de "portée nationale".

Des spots publicitaires "insoutenables" susceptibles de changer le comportement du conducteur et l’amener à conduire de façon "rationnelle" seront diffusés à l’occasion de cette campagne et celles qui seront organisées jusqu’à la fin de l’année, a-t-il souligné.

Répondre à cet article