Accueil du site > Actualité > Actualité > Lancement d’une grille de cotation des véhicules d’occasion

Communiqué de presse : Lancement d’une grille de cotation des véhicules d’occasion

1 commentaire

Publié le mardi 9 février 2016 à 08:17, par Communiqué de Presse

Lancé en 2000, le magazine « le mensuel de l’Automobile » et son site web www.mensuelautomobile.com se préparent à publier la première grille de cotation des véhicules d’occasion, une première en Algérie.

Lancé en 2000, le magazine « le mensuel de l’Automobile » et son site web www.mensuelautomobile.com se préparent à publier la première grille de cotation des véhicules d’occasion, une première en Algérie. Cette grille va arriver dans un contexte particulier, marqué par une forte récession de l’activité commerciale chez les concessionnaires. Pour rappel, le marché 2015 a chuté de 36% par rapport à celui de 2014. C’est donc dans ce contexte difficile que nous lançons cette grille de cotation, considérant qu’elle est plus que jamais nécessaire pour l’ensemble des opérateurs économiques exerçant dans le domaine automobile : Que ce soit Les pouvoirs publics, à travers ses institutions telles que le ministère de l’industrie, du commerce et des finances, les entreprises industrielles, de distribution et de services comme les constructeurs, les concessionnaires, les compagnies d’assurance, les banques et les professionnels de la location longue durée. Pour les professionnels, notamment les concessionnaires, les loueurs et les assureurs, cette grille de cotation ouvre de nouveaux horizons, en particulier pour les premiers qui auront l’opportunité de s’investir dans la reprise. Cette activité, qui est un métier à part entière, nécessite, outre une maitrise technique, une maitrise parfaite d’évaluation des coûts de remise en l’état, afin de pouvoir en bout de course, proposer un véhicule avec un contrat de garantie, propre et accessible. Dans une autre mesure, l’activité de la reprise, en plus du fait qu’elle permettra à termes, de réguler le marché de l’occasion, autorisera la création de nouveaux emplois, et de nouvelles opportunités de développement.

Dans un contexte particulièrement contraignant et exceptionnel pour le marché du véhicule neuf, le lancement de cette grille de cotation en ce moment même, n’est pas chose aisée au regard par exemple, que notre marché est un des rares où le véhicule d’occasion peut atteindre une valeur proche de celle du neuf. Néanmoins, en élaborant cette grille, nous avons tenu à articuler le prix de référence autour de paramètres normalisés, fixes et variables, reconnus par les professionnels de la cotation comme la norme et seuls autorisant le calcul le plus juste ou du moins, celui qui se rapproche le plus de la réelle valeur du véhicule.

La grille de cotation

Notre grille de cotation se veut le point de rencontre, ou le cercle dans lequel le vendeur est en mesure de rencontrer l’acheteur. Les prix que nous affichons, sont le fruit de calculs intégrant des paramètres, fixes et variables, reflétant en bout de compte la valeur d’un véhicule d’occasion, à un temps T.

Parmi les paramètres fixes les plus prépondérants, nous avons pris en compte l’âge du véhicule, son kilométrage (25 000 pour le diesel et 20 000 pour l’essence), son état général censé être propre (non accidenté), son moteur (Cylindrée, consommation et puissance), sa transmission (BVM et BVA), son carnet d’entretien et enfin, son niveau de finition.

Pour ce qui est des paramètres variables, nous avons pris en considération l’implantation de la marque sur le territoire national, son niveau de qualité dans le service après-vente, les coûts à l’entretien, l’image de marque sur notre marché, l’image du modèle et pour finir, l’image du concessionnaire.

Aussi, il faut savoir que d’autres éléments sont pris en compte dans le calcul de la cotation de certains modèles comme par exemple, ceux des segments haut de gamme, dont la décote en première année, peut largement être influencée par les prix du neuf avec license. Cette grille de cotation, est bien évidemment appelée à être affinée, ajustée et enrichie. Elle sera complétée au fur et à mesure, afin d’atteindre un niveau de précision encore plus proche de la valeur marchande des véhicules d’occasion. Dans cette perspective, je reste convaincu qu’elle arrive au bon moment, particulièrement en raison du volume important des véhicules d’occasion qui changent de propriétaire chaque année et que nous avons estimé après enquête, à près d’un million de véhicules, soit trois fois plus que le potentiel marché du neuf estimé à plus de 350 000 unités.

En espérant qu’elle apportera une contribution efficace, en étant une première réponse attendue par l’ensemble des opérateurs du domaine automobile, elle sera sans aucun doute, un indicateur et une référence pour les citoyens en quête d’un véhicule d’occasion.

Vos commentaires

  • ]Le 9 février à 11:59[, par Flat4

    Comme si allais servir à quelque chose !

    Le marché de l’occasion en Algérie et régi pas tout sauf la logique mathématique, c’est la loi des beznassia, des rumeurs, des garagistes et du bouche à oreille !

Répondre à cet article