Accueil du site > Actualité > Actualité > La SNTF réintroduira ses trains réhabilités pour renforcer ses grandes (...)

Transport ferroviaire : La SNTF réintroduira ses trains réhabilités pour renforcer ses grandes lignes

Publié le dimanche 4 mars 2018 à 07:39, par APS

La Société nationale des transports ferroviaires (SNTF) compte renforcer les grandes lignes par ses anciens trains réhabilités, et ce, à raison d’un train réhabilité mensuellement, à partir du mois en cours, a indiqué samedi à Alger le directeur général de la SNTF, Yacine Bendjaballah.

"Nous allons réintroduire sur le réseau ferroviaire nos trains réhabilités à raison d’un train chaque mois, à partir du mois de mars. Ces trains seront destinés aux grandes lignes, le prochain renforcera la ligne Alger-Constantine", a expliqué M. Bendjaballah en marge du séminaire international sur la réhabilitation du matériel ancien, organisé par la SNTF en collaboration avec l’Union internationale des chemins de fer ( UIC )-région Afrique. La SNTF avait déjà introduit janvier dernier son premier train réhabilité sur la ligne Alger-Oran, a-t-il poursuivi.

La première phase du programme actuel du développement de la SNTF, entamé en 2011, prévoit la modernisation et la réhabilitation de 202 trains avec de la main-d’œuvre algérienne, ce qui permettra d’économiser près de 30% par rapport au coût d’achat, selon les précisions du directeur général. Quant à la deuxième phase qui s’étalera jusqu’à 2025, il est prévu également de réhabiliter 10 locomotives diesel-électrique de type GEII. Il s’agit d’un choix "stratégique" pour la SNTF qui constitue une alternative à l’achat du matériel neuf, selon M. Bendjaballah soulignant qu’un train modernisé peut offrir les mêmes standards qu’un train neuf. La réhabilitation permet aussi d’accroître la valeur du matériel ancien et de faire face aux problèmes liés à l’obsolescence technologique et à la hausse de la consommation énergétique de la flotte vieillissante. D’après les chiffres avancés lors du séminaire, la moyenne d’âge des voitures de trains de la SNTF est de 36 ans, tandis qu’elle dépasse les 39 ans pour les wagons. Le parc roulant de la SNTF compte 258 engins de lignes, 47 engins de manœuvre, 17 autorails, 64 automotrices, 10.129 wagons, 380 voitures.

Le directeur général de la SNTF a annoncé, par ailleurs, le lancement prochain de ligne de banlieue Alger-Aéroport Houari Boumediène, à raison d’un train chaque heure. La société compte également dans le cadre de sa prochaine phase de son plan de développement, d’acquérir de nouveaux trains à grande vitesse avoisinant 220km/heure. Le cahier de charges pour les appels d’offres en relation sont fin prêt, a-t-il noté. Interrogé sur la ligne Alger-Tunis, il a imputé le report de sa réouverture à des problématiques techniques, du fait que la SNTF n’a pas pu arriver à une durée "raisonnable" du voyage. "Pour des raisons techniques, nous avons reporté le lancement de cette ligne, et préféré se consacrer plutôt sur d’autres priorités", a-t-il déclaré.

Concernant le jet de pierres sur le nouveau train Coradia lancé vendredi sur la ligne Alger-Oran, le directeur a insisté sur la nécessité d’étudier ce phénomène dans tout ses aspects notamment sociologiques.

Répondre à cet article