Accueil du site > Actualité > Actualité > La signature pour l’usine PSA devrait avoir lieu au plus tard en (...)

Industrie automobile : La signature pour l’usine PSA devrait avoir lieu au plus tard en décembre

10 commentaires

Publié le dimanche 24 septembre 2017 à 14:20, par Khaled A.

Longtemps attendue, l’officialisation de l’usine PSA en Algérie devrait avoir lieu au plus tard au mois de décembre prochain de la 4éme session du Comité intergouvernemental de Haut niveau en charge de la coopération entre les deux pays.

Une quatrième session qui se tiendra au mois de décembre à Paris sous la co-présidence des premiers ministres algérien, Ahmed Ouyahia, et français, Edouard Philippe qui se "félicitent du renforcement continu des relations d’amitié et de coopération entre l’Algérie et la France, sous la Haute direction des présidents Abdelaziz Bouteflika et Emmanuel Macron", lors d’une communication téléphonique reçue par Ahmed Ouyahia.

Cet entretien téléphonique entre les deux premiers ministres intervient quelques jours après la rencontre entre le ministre de l’Industrie et des mines, M. Youcef Yousfi avec l’ambassadeur de France en Algérie, M. Xavier Driencourt, les deux hommes s’entretenant sur les différents projets de partenariat économiques, en particulier ceux en cours de maturation.

Deux actes en mois d’un mois qui traduisent parfaitement la conviction de Jean-Christophe Quémard, patron de la région Afrique et Moyen-Orient du groupe PSA, qui déclarait il y’a deux semaines qu’il " est confiant" pour une issue heureuse à ce projet.

Reste à savoir si la signature se fera au mois de décembre lors de la 4éme session du Comité intergouvernemental de Haut niveau en charge de la coopération entre les deux pays ou bien avant en Algérie, comme ce fut le cas des signatures des différents projets de l’industrie automobile en Algérie.

Pour rappel, l’usine PSA en Algérie concernera 4 modèles (Peugeot 208 et Peugeot 301, Peugeot 308 ainsi que la Citroën C-Elysée) pour une capacité annuelle de 25.000 unités dans un premier temps, puis 75.000 et 100.000 unités par la suite

Vos commentaires

  • ]Le 24 septembre à 17:50[, par aminerona

    lqui va accompagné peugeot dans son projet les sous traitant sont de la partie !!!!!!!!! car c’est ce qui es intéressant

  • ]Le 25 septembre à 08:33[, par Khaled A.

    Bonjour,

    Voici les sous-traitants annoncés : http://www.autoalgerie.com/faurecia...

    Liste à qui on peut rajouter Sealynx Automotive Algeria

  • ]Le 25 septembre à 10:32[, par aminerona

    Merci khaled
    Et pour ce qui es des vitre parebrise ..... ya une usine a jijel et a setif non ??!
    Pour ce qui es des pneu avec lusine de IRIS ??

  • ]Le 25 septembre à 10:58[, par Khaled A.

    Pour le "verre" rien n’a été décidé pour le moment, d’ailleurs c’est le cas pour les autres usines actuellement ;)

    Concernant les pneus c’est un peu plus compliqué que ça, je m’explique : Dans les usines les roues viennent montés (pneus+jantes) et c’est des sous-traitants qui s’en occupent. Donc pour que les pneus IRIS puissent trouver un marché au sein de ces usines il faudrait des jantes (importées ou produites ici) et une unité (d’Iris ou indépendante) qui s’occupe d’assembler les deux composants ;)

  • ]Le 25 septembre à 13:10[, par aminerona

    pour le verre l’algerie dispose des ressource naturel ya des usine qui active dans le domaine donc autant les intégrer

    pour les pneu c’est pas aussi complique le constructeur peut créé un espace special pour le sous traitant iris pour qu’il monte les pneu sur les jante importer directement dans l’usine sa demande pas beaucoup d’investissement

    pour renault ya aucun projet de construction de châssis ! et de peinture !!!!!!

  • ]Le 25 septembre à 13:24[, par aminerona

    au lieu d’importer les chassis de russi pourquoi ne pas suprimé la renault symbol et clio 4 pour produire 70000 unité d’un meme modele et créé une usine por la construction de chassis de peinture et encourager les équipementier a instaler et mettre en place des usine pour boite 70000 boite exemple de dacia sondero d’un seul moteur oui nwalouw ga3 avec une voiture mais au moins en va importer moins de piece avoir un meilleur cout de revient exemple le pakistan ya que 3 modele qui circule donc

  • ]Le 25 septembre à 13:58[, par Khaled A.

    Pour le verre si ça traîne c’est qu’il doit y avoir des contraintes et pas seulement techniques mais surement financière et de rentabilité (par exemple la demande que dégage les 60.000 voitures de Renault c’est à peine 2 mois de travail si ce n’est moins..donc ton portefeuille-commande n’est pas suffisant)

    Pour le pneus, oui des solutions existent et j’en ai donné plus haut, mais elles doivent rester "externes" au constructeur car primo, ce n’est pas son métier et son espace doit être utilisé pour un agrandissement (et la je rebondis sur la partie peinture qui viendra en 2019 chez RAP) mais également permettre à l’éventuel sous-traitants de répondre aux différentes usines.

    Pour le châssis, le souci est que nous ne disposons pas d’aciérie "régulière"..El Hadjar c’est souvent des arrêts et cela ne peut que se répercuter sur la cadence de l’usine et sur ses finances (une minute d’arrêt de l’usine Skoda de Prague c’est 15.000 euros de pertes). Ceci dit, la future usine de Toysali à Oran est prévue pour fabriquer les châssis.

  • ]Le 26 septembre à 11:01[, par alinached

    Khaled A.Je me perds un peu dans votre raisonnement sur le verre automobile, ci-dessous un article écrit par vous-même

    Dénommée Hyundai Verre automobile et profitant de la synergie de sociétés du groupe Cevital à l’image du spécialiste du verre MFG, HMA se lance dans la production du verre destinée à l’automobile avec une capacité de 8000 pièces/jour de vitres latérales, lunettes arrière, glaces arrière et déflecteurs et ce dans le but de répondre à 100% de la demande nationale avec une qualité normalisée CE par l’organisme INISMA. Une demande estimée à 370.000 unités pour le vitrage latéral, 200.000 pour les déflecteurs et 85.000 en ce qui concerne la lunette arrière. Le taux d’intégration sera de 90% puisque seule l’émail céramique pour verre sera importée, le verre float automobile étant de production nationale. Source:http://www.autoalgerie.com/cap-sur-...,14061

  • ]Le 26 septembre à 13:40[, par Khaled A.

    Alinached  : Merci d’avoir soulevé ce point.
    En remontant quelques lignes de l’article de cette usine de verre , il y’a ceci : " Notre interlocuteur dévoilera les grands points de ce projet tout en promettant une visite de l’usine d’ici un mois pour plus de détails concernant cet outil industriel qui profitera à une naissante industrie automobile."

    Une visite que nous attendons toujours, tout comme les différentes informations d’un éventuel début de production.

  • ]Le 27 septembre à 11:29[, par Swiftoman

    Concernant le verre, la situation est simple : MFG = Cevital = Rebrab = la même méthode que pour tous les investissement de Rebrab : Des bâtons dans les roues pour le retarder et le décourager et permettre à un de leurs complices de monter une usine qui empochera la mise et partagera avec les copains, et tant pis si l’Algérie y perd, ce n’est pas important.

Répondre à cet article