Accueil du site > Actualité > Actualité > La position de l’AC2A suite aux déclarations du ministre Bedda (...)

Communiqué : La position de l’AC2A suite aux déclarations du ministre Bedda Mahdjoub

3 commentaires

Publié le lundi 3 juillet 2017 à 14:16, par La rédaction

L’AC2A, suite aux déclarations reprisent récemment dans la presse nationale relatives à l’activité de montage de véhicules, tient à confirmer son support le plus actif aux orientations de développement structurel de l’industrie automobile en Algérie.

L’industrie Automobile ne pourra s’ancrer durablement que par la densification d’un véritable réseau de sous-traitance industrielle, accompagné d’un transfert de technologie et d’une politique de formation continue. L’implication de l’ensemble des parties, le Gouvernement et les pouvoirs publics, les investisseurs et les fabricants, est fondamentalement nécessaire pour assurer un développement maitrisé de cette industrie.

L’industrie Automobile, fortement créatrice d’emplois, est un formidable vecteur de développement économique. En ce sens, nous souscrivons à tous les efforts nécessaires par l’ensemble des parties et apportons notre support à toute action des pouvoirs publics dans l’intérêt de l’Algérie.

Enfin, comme l’AC2A l’a toujours souligné, le développement industriel de la pièce de rechange et des composants automobiles est une étape prioritaire dans le développement de l’industrie automobile. Cette industrie fortement structurelle offre par ailleurs des opportunités d’exportation solides pour notre Pays. L’implication des PME-PMI est une approche nécessaire, pour s’assurer du succès durable de notre industrie.

Le Président de l’Ac2A

Sefiane HASNAOUI

Vos commentaires

  • ]Le 3 juillet à 18:58[, par fviz

    l’ac2a bien sur .voila que cette entité spectrale presque fantomatique pour le commun des mortels que nous somme (d’ailleur c’est quoi vraiment son pourquoi du comment sans" loughatte el khachabe svp") sort de sa torpeur pour vomir un communiqué qui sans se tromper de cible attaque le ministre qui me parais bien plus "simpatoche" maintenant ;en premier et porte l’estocade en second sur ces pauvres algériens qu’ils enfument comme des saumons par le feu de cette sacro-sainte carte a double faces de la sous-traitance et du transfert de technologie responsable tout deux de tout les déboires de l’industrie auto algérienne mal née pour ne pas dire déjà morte née.
    s’ils vous plait messieurs de l’ac2a l’ac3a et même de l’ac4a un peut de "hchouma" c’est flagrant êtes vous si aveugle que ça parce que nous autres on a jamais vu aussi clair.

  • ]Le 4 juillet à 00:38[, par YOUGOURTHEN

    Ahhay, yaw faqu

    Comme par hasard, ils sortent comme de leur hibernation

  • ]Le 4 juillet à 00:49[, par artic

    Ac machin ...:qui vien nous pendre une declaration pompeuse et doneuse de lecons ,rien que sa , il faut le faire !

    Mr avec tout le respect que je ne vous doit pas .. ferme` la ! . se qui ce passe et ce qui c`est passai est assai grave voir catastrophique pour le paye tout entier avant que sa le soit pour le client l`onda .
    il y`a eux plins de preuves de la non conformite de touts les acteurs sans exeption aucune , a tiaret ils ont tout simplement inventer une nouvel discipline industriel : rien que cela ``` demonatge de vehicule puis remontage du meme vehicule la semaine d`apre``` je laisse les specialites trouve un diminutif adapte a cette nouvel superbe trouvail , cckkkd , kkd , a vous de voir . oued tlilet : que dire, le fiasco qu`one veux faire passer pour une fierte natinal a deux bales. la je m`arete j`ai les meninges qui craque , salut .

Répondre à cet article