Accueil du site > Actualité > Actualité > La mise en garde du ministre Bouchouareb

Industrie automobile : La mise en garde du ministre Bouchouareb

Publié le dimanche 12 mars 2017 à 10:26, par Khaled A.

Lors de son intervention sur les ondes de la Chaîne 3 ce matin au cours de l’émission "L’invité de la rédaction", Abdeslam Bouchouareb a mis en garde contre le non-respect des engagements sur le taux d’intégration dans le secteur automobile.

Le ministre de l’industrie et des mines, Abdeslam Bouchouareb, durant l’émission l’Invité de la rédaction de la Chaîne 3 de la Radio Algérienne, s’est longuement attardé sur le secteur automobile durant ce passage, et tout en ayant rappelé que le gouvernement s’opposera aux projets qui ne présente pas de garantie à travers un pacte technologique signé avec le constructeur pour atteindre au minimum 40% de taux d’intégration au bout de 5 ans et qui ne sont pas viables dans le temps,a déclaré que "nous surveillons ceux dont les usines sont opérationnelles et si elles ne respectent pas les engagements, les contrats seront annulés.

Le ministre ajoute que "Renault dépasse actuellement les 20% d’intégration et vise les 40% à l’horizon 2018/2019. Le second, Hyundai, vient de démarrer mais nous l’observons. Ce n’est pas parce-que nous avons autorisé l’implantation d’une usine, et ce n’est pas uniquement pour les véhicules, que le contrat ne sera rompu si on ne voit pas une augmentation du taux d’intégration local et cela vaut également pour l’usine du Groupe Volkswagen".

Répondre à cet article