Accueil du site > Actualité > Actualité > La loi de finances 2017 signée

Marché automobile algérien : La loi de finances 2017 signée

1 commentaire

Publié le mercredi 28 décembre 2016 à 19:29, par APS

La loi de finances 2017, signée mercredi par le Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, prévoit une hausse de plusieurs taxes, impôts et droits de timbre pour compenser partiellement la chute des recettes fiscales pétrolières budgétisées, attendues en baisse de 30% par rapport à 2016.

La loi prévoit pour l’année prochaine une augmentation de la Taxe sur la valeur ajoutée (TVA) qui passera de 17% à 19% pour le taux normal et de 7% à 9% pour le taux réduit.

La LF 2017 prévoit l’augmentation des tarifs actuels de la Taxe sur les produits pétroliers (TPP) de 1 à 3 DA/litre respectivement pour le gasoil et les trois types d’essence. La TPP de l’essence super et sans plomb sera de 9 DA/l au lieu de 6 DA actuellement (soit une hausse de 50%), et celle de l’essence normal passera à 8 DA/l au lieu de 5 DA actuellement (+60%) alors que la TPP sur le gasoil passera à 2 DA/l au lieu de 1 DA actuellement (+50%).

Une nouvelle taxe est instituée sur les pneus neufs importés ou fabriqués localement, fixée à 10 DA par pneu destiné aux véhicules lourds et à 5 DA par pneu destiné aux véhicules légers.

Par ailleurs, cette loi de finances 2017 exonère des droits de douanes et de la TVA, pour une période de cinq ans, les composants et matières premières importés ou acquis localement par les sous-traitants dans le cadre de leurs activités de production d’ensembles et de sous-ensembles destinés aux produits et équipement de la branche des industries mécaniques, électroniques et électriques.

Une telle mesure vise à encourager les sous-traitants agréés par les producteurs concernés et relancer ainsi cette branche.

Vos commentaires

  • ]Le 29 décembre 2016 à 16:12[, par mizand

    donc pas de taxe supplémentaire de 30% sur les 4x4 ?

Répondre à cet article